"Nazis contre nazis": quand l'extrême droite manifeste contre elle-même sans le savoir

Cela faisait 25 ans que la petite ville de Wunsiedel, en Allemagne, subissait la manifestation annuelle d'anciens néo-nazis dans ses rues. Impuissants jusqu'alors, les habitants ont trouvé une méthode géniale pour lutter contre les militants d'extrême-droite... avec leur aide.

F.D.
"Nazis contre nazis": quand l'extrême droite manifeste contre elle-même sans le savoir
©youtube

Cela faisait 25 ans que la petite ville de Wunsiedel, en Allemagne, subissait la manifestation annuelle d'anciens néo-nazis dans ses rues. En effet, des centaines de néonazis défilaient annuellement dans les rues de la petite ville de Bavière le 8 novembre en l'honneur de Rudolf Hess, numéro 2 du régime du Fürher, où se trouva sa tombe, de 1988 à 2011. Impuissants jusqu'alors malgré les nombreuses plaintes formulées, les habitants ont trouvé une méthode efficace et magistrale pour lutter contre les militants d'extrême-droite, rapporte le Courrier International.

À l'insu des participants, les citoyens de la ville ont transformé la marche commémorative en marche participative, une "course de dons" pour financer un programme d'aide aux militants d'extrême droite désireux de quitter le mouvement. Ainsi pour chaque mètre parcouru par un néo-nazi lors de la marche, dix euros allaient directement dans le financement du programme Exit Deutschland, le plus important programme d'exfiltration de radicaux des groupes d'extrême droite en Allemagne.

Sans le savoir, les néo-nazis défilaient donc contre le démantèlement de leur organisation, encouragés par des bannières "Donnez, marchez" ou "Si le Fürher savait". Les habitants de Wunsiedel ont même été jusqu'à fournir des bananes pour que "même un néofasciste en petite forme réussisse à franchir la ligne d'arrivée", rapporte le quotidien de Munich.

Ce n'est bien entendu qu'à la fin du parcours, émaillé de "Courage" et "Merci", inscrits au sol, que les participants à la marche étaient instruits de la manoeuvre. Ils se sont même vu recevoir, ô ironie, un certificat de participation à la Marche contre l'extrême droite.

Ce sont ainsi 10.000 euros, fournis par des particuliers, des entreprises et des ONG qui ont été récoltés malgré eux par les néo-nazis. On aurait presque envie de dire bravo.