Tout le monde ne fête pas Noël comme nous...

Alors que chez nous, le réveillon de Noël se prépare et que les enfants attendent avec impatiente le Père Noël, les traditions diffèrent dans d'autres pays. Petit tour du monde...

Mercédès Colot (St.)

Alors que chez nous, le réveillon  de Noël se prépare et que les enfants attendent avec impatiente le Père Noël, les traditions diffèrent dans d'autres pays. Petit tour du monde...

En Espagne, le 24 décembre est appelé la « Nochebuena ». Ce jour-là, après un grand repas composé selon la région d’agneau, de dinde ou de fruits de mer, tout le monde se rend à la messe de minuit appelée « la misa del gallo » (la messe du coq). Les enfants ne reçoivent pas forcément de cadeaux à la Noël, cela dépend des régions et des familles. Ce qui importe vraiment, c’est l’Epiphanie. Cette date est synonyme de grandes festivités:les Rois Mages défilent à travers tout le pays et apportent leur cadeaux aux petits espagnols.

En Irlande
, les fêtes commencent 12 jours avant Noël. Cette période, appelée « Little Christmas », est consacrée à la décoration des maisons, sapins, portes, … Le 24 décembre, les Irlandais se retrouvent en famille et entre amis dans des pubs pour y voir des match de curling, boire du vin chaud et de la bière, déguster des petits pâtés et écouter des musiciens locaux qui entament des cantiques de noël. Avant de se rendre à la traditionnelle messe de minuit, les enfants n’oublient pas de laisser un verre de whisky pour le Père Noël et des carottes pour ses rennes. Le 25 décembre,après le déballage des cadeaux, commence le grand repas du jour de Noël. Le 26 décembre est également un jour férié en Irlande: le Stephen’s day, on va voir des courses de chevaux et prendre quelques paris mais on se retrouve aussi (encore une fois) dans des pubs pour y boire quelques bières entre amis.

En Suède
, on n’attend pas le Père Noël mais Jul Tompte et ce n’est pas l’arrivée du petit Jésus qu’on célèbre mais Sainte Lucie, « la reine de la lumière ». A cette occasion, le 13 décembre, l’aînée de chaque famille défile vêtue de blanc avec une couronne de bougies tandis que les autres enfants suivent la procession, eux aussi habillés en blanc. Le 24, c’est le jour de la distribution des cadeaux et du repas en famille: harengs marinés, jambon de Noël, pâtés et beaucoup d’autres spécialités nordiques, le tout accompagné de « julmust » (un soda qui ressemble beaucoup au coca), de vin chaud et de bière de Noël.

Noël aux Etats-Unis, c’est comme dans les films: tout est décoré de rouge, vert et blanc. On suspend des chaussettes à la cheminée et on accroche des petits sucres d’orge rouges et blancs au sapin. Pour le repas, c’est le boeuf qui est l’honneur puisque la dinde se déguste à l’occasion de Thanksgiving et bien sûr, on n’oublie pas le lait de poule, les cartes de voeux et les enfants qui viennent chanter devant chaque maison!

Au Japon, c’est le Nouvel An qui est vraiment important. A cette occasion, les Japonais se retrouvent en famille pour un repas souvent constitué de soupes accompagnées de nouilles et de gâteaux de riz. Le 31 décembre à minuit, les temples bouddhistes font retentir leurs cloches 108 fois (autant de fois qu’il y a de pêchés dans la tradition bouddhiste) pour marquer le début de la nouvelle année et beaucoup de Japonais assistent au premier lever du soleil.


Sur le même sujet