L'idée géniale (et belge) : du Wi-Fi gratuit prodigué à l'ombre contre le cancer de la peau

Une agence de com bruxelloise travaillant pour la fondation contre le cancer a eu une idée géniale pour aider à protéger les vacanciers : une grande bâche à l'ombre de laquelle le wifi est gratuit. Le concept débarquera cet été à la côte.

Frédéric Bouchard
L'idée géniale (et belge) : du Wi-Fi gratuit prodigué à l'ombre contre le cancer de la peau
©Shadow Wifi

Une agence de com bruxelloise travaillant pour la fondation contre le cancer a eu une idée géniale pour aider à protéger les vacanciers : une grande bâche à l'ombre de laquelle le wifi est gratuit. Le concept débarquera cet été à la côte.


Le cancer de la peau lié à une surexposition au soleil est celui qui connaît la croissance la plus rapide au monde. Sur son site Web, la Fondation contre le Cancer rappelle qu’en cinq ans, le nombre annuel de nouveaux cas recensés en Belgique est passé de 11 000 à environ 20 000.

En cause principalement, l’utilisation croissante des bancs solaires, la généralisation des vacances au soleil et une protection inadéquate aux rayons UV. Pourtant, les gestes de prévention sont simples : se couvrir certaines parties du corps, utiliser des crèmes protectrices et… se réfugier à l’ombre, fréquemment.

Partant de ce constat et misant sur l’addiction croissante aux smartphones, Happiness Brussels, l’agence de com’ de la Fondation contre le Cancer, a eu une idée assez géniale. Son principe est aussi simple qu’efficace pour ses utilisateurs : déployer sur les plages une grande bâche verticale à l’ombre de laquelle les vacanciers peuvent se brancher sur un réseau Internet gratuit… Pour autant qu’ils restent à l’ombre.

Si l’ombre se déplace, les mobinautes en maillot doivent également se déplacer pour rester connectés. Le tout fonctionne à partir d’un bras rotatif, équipé d’un capteur couplé à une caméra, qui suit le mouvement de l’astre solaire (*).

Avant de débarquer sur nos plages cet été – ce que vient de nous confirmer Happiness –, le bien nommé “Shadow Wi-Fi” a été déployé pour la première fois à Lima, au Pérou. Depuis, cette idée “open source” (voulant dire que tout le monde peut l’utiliser) est en train d’essaimer aux quatre coins du monde : en Australie, en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis, à Malte, au Portugal… Et à chaque fois, en association avec les associations locales qui luttent contre le cancer.

“C’est incroyable, nous recevons une demande chaque jour", nous déclarait récemment Geoffrey Hantson, Chief Creative Officer de l’heureuse agence. “Je vois constamment des campagnes de sensibilisation qui préviennent les gens des dangers de toutes sortes. Alors qu’il est bien plus efficace de donner une bonne raison aux gens d’adapter leur comportement. C’est exactement ce que fait Shadow Wifi.