Dans une pharmacie de garde, "on peut vendre jusqu'à 10 pilules du lendemain en un week-end"

Depuis le 1er janvier de cette année, il faut passer par un numéro surtaxé pour connaître les pharmacies de garde. Objectif pour les pharmaciens: éviter d'être dérangé à n'importe quelle heure pour des broutilles. Mais le système porte-t-il ses fruits? Pour la série "Dans le secret des lieux", LaLibre.be a passé une nuit dans une pharmacie de garde. REPORTAGE.

Ambroise Carton
Dans une pharmacie de garde, "on peut vendre jusqu'à 10 pilules du lendemain en un week-end"
©AMC
Le jour tombe sur Jette en cette fin d’après-midi d’été. Dans le fond de sa pharmacie qui donne sur la place Cardinal Mercier, Luc Defrance attend les clients. Avec bientôt quarante ans de pratique derrière lui, ce fils et petit-fils de pharmacien est un habitué des longues soirées de garde....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité