Ces marins malchanceux enchaînent les catastrophes en mer : l'incroyable récit de leurs aventures

Bob et Steve sont ce que les pros pourraient appeler des "marins d'eau douce". Les deux compères, qui ont pour projet de rejoindre les Etats-Unis en bateau au départ de la Norvège, enchaînent en effet les problèmes techniques et les coups de malchance. Ils ont déjà été secourus 9 fois alors qu'ils n'en sont qu'aux Cornouailles, c'est-à-dire au quart de leur trajet.

rédaction en ligne
Ces marins malchanceux enchaînent les catastrophes en mer : l'incroyable récit de leurs aventures
©DR

Bob et Steve sont ce que les pros pourraient appeler des "marins d'eau douce". Les deux compères, qui ont pour projet de rejoindre les Etats-Unis en bateau au départ de la Norvège, enchaînent en effet les problèmes techniques et les coups de malchance. Ils ont déjà été secourus 9 fois alors qu'ils n'en sont qu'aux Cornouailles, c'est-à-dire au quart de leur trajet.

Ces marins malchanceux enchaînent les catastrophes en mer : l'incroyable récit de leurs aventures
©google maps

Le périple de ces deux septuagénaires a débuté en juillet, en Norvège. Alors qu'ils étaient toujours dans le port, ils ont commencé par perdre une bouée. En tentant de la récupérer, les Américains ont fait faire à leur bateau, un voilier de 12 mètres de long appelé Nora, des ronds dans le port, poussant les secours à intervenir une première fois. Leur comportement leur avait laissé croire qu'ils "étaient ivres".

Une fois arrivés en mer du Nord, les marins ont appelé les secours car ils se trouvaient "dans une situation difficile, au milieu de creux de 4 mètres", peut-on lire sur Metronews. A peine plus loin, les amis ont été victimes d'une panne de moteur. "On dirait que vous avez des problèmes", ont remarqué les sauveteurs en venant leur donner une batterie et de l'eau. Ils ne croyaient pas si bien dire étant donné qu'au large de l'Ecosse, le bateau s'est échoué sur les côtes. Ils ont dû se faire tracter par les secours écossais.

"Dire que nous sommes incompétents serait exagéré"

Preuve qu'un peu de malchance se rajoute à leur manque d'expérience, les deux hommes ont été forcés de rester à quai durant 7 semaines à cause de violentes tempêtes. A peine étaient-ils repartis que leur embarcation a encore eu des problèmes de moteur. De nouveau, ils ont dû être remorqués. Après encore divers problèmes, ils ont finalement pu atteindre les Cornouailles où ils sont toujours à l'heure d'écrire cet article. Mais ne croyez pas que leurs mésaventures s'arrêtent une fois le pied au sol. Une bougie mal éteinte a provoqué un incendie à bord du bateau pendant que les retraités étaient allés faire des courses. En voulant éteindre le feu, les secours ont provoqué quelques dégâts dans le bateau. 

"Dire que nous sommes incompétents serait exagéré", tient à relativiser Bob qui n'a pas perdu son enthousiasme débordant. "Nous nous amusons beaucoup. Partout où nous allons, les gens sont très accueillants". Les sauveteurs, eux, commencent à perdre patience. "Ils ne savent pas ce qu'ils font", a souligné un secouriste. "Si on pouvait leur donner un conseil, ce serait de ne pas repartir en mer", explique Peter Haddock, un ancien capitaine de la Marine au Daily Mail. 

Leur départ n'est en tout cas pas prévu dans l'immédiat puisque Bob a momentanément décidé de retourner en Irlande. Il y a rencontré une jeune femme avec laquelle il a décidé de mettre les choses au point. "Mais il m'a promis qu'il allait bientôt revenir", explique Steve. 

L'histoire de ces deux amoureux de la mer a en tout cas fait la Une de la presse qui les surnomme "les capitaines calamité". Beaucoup d'internautes suivent désormais leurs aventures se demandant ce qui pourra bien encore leur arriver... Peut-être ce récit sera-t-il un jour transformé en film puisqu'en plus d'être navigateur Bob est... scénariste!