4 conseils pour réussir son mini potager sur un balcon

Inutile de posséder un grand jardin pour déguster ses propres légumes. Un balcon, une terrasse, quelques pots et le tour est joué. Avec quelques m² de roofing voire même le rebord d’une fenêtre, à l’abri des vents dominants, de préférence en exposition ensoleillée sud, sud-ouest, tout est possible. Même au cœur de la ville. Découvrez les 4 conseils du jour

Marie Pascale Vasseur et Marie Noëlle Cruysmans
4 conseils pour réussir son mini potager sur un balcon
©Reporters
Inutile de posséder un grand jardin pour déguster ses propres légumes. Un balcon, une terrasse, quelques pots et le tour est joué. Avec quelques m² de roofing voire même le rebord d’une fenêtre, à l’abri des vents dominants, de préférence en exposition ensoleillée sud, sud-­ouest, tout est possible. Même au cœur de la ville. 

1 Technique 

Avant toute chose, soignez le côté technique de l’aventure et vérifier les règlements de la commune et de la copropriété. Notamment concernant la charge admissible. 

2 Pots 

Tout est bon pour les contenants. Bois, terre cuite, plastique, avec un minimum de 30 cm de profondeur. Chacun a son avantage et son inconvénient. La terre cuite lourde, poreuse, assure une bonne ventilation mais exige beaucoup d’eau, alors que le plastique léger la retient mieux mais est parfois moins esthétique. Les vieilles bassines en zinc et les récipients de récupération en fer blanc font l’affaire mais il est judicieux de doubler les parois intérieures de
...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité