Le potager à portée de main

Le potager à portée de main
©D.R.
Marie Noëlle Cruysmans et Marie Pascale Vasseur
Le regain d’amour envers le potager envoie aux oubliettes l’image d’Epinal du jardinier en sueur retournant sa terre. 

En voici une illustration. Cultiver ses propres légumes sans fatigue, l’envisager comme pur plaisir et, pour couronner le tout, y parvenir sans expérience du monde végétal, est­-ce possible ? Stéphane De Swaef et son fils Sam, vous répondent sans ambiguïté : « oui ». Ils rêvaient d’un potager. Ils en voulaient un chez eux. Et pourtant, ils n’avaient ni la place, ni le temps, ni les connaissances requises. Passionnés d’environnement et de dé­veloppement durable, ils sont convaincus, depuis bien longtemps, que chacun peut avoir un impact positif sur notre société. Tandis que le père, tout en continuant ses activités professionnelles, suit une formation au Bec Hellouin et en sort diplômé. Le fils termine ses études de gestion et consacre son mémoire à la faisabilité du projet qu’il a élaboré avec son père autour des potagers : les Nimaculteurs. 

Nimaculteurs 

Ce qui signifie en plus succinct, « Cultivateurs Non Issus du Monde Agricole ». Ils en sont la parfaite illustration. Le concept propose un service de création, d’aide et d’entretien de potagers écologiques en milieu urbain et semi­-urbain. Leur première réalisation voit le jour chez eux et leur sert de modèle. Un lieu où fruits et légumes sont cultivés dans un espace restreint
...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet