Pour vous, à quoi ressemble l’homme idéal ?

Vu par les femmes que nous avons sondées, il est intelligent, attentionné et drôle. La description que font les femmes de l’homme idéal, selon chacune, concorde-t-elle avec celle qu’en donnent les hommes ? Décryptage.

Laurence Dardenne
Pour vous, à quoi ressemble l’homme idéal ?
©REPORTERS

Vu par les femmes que nous avons sondées, il est intelligent, attentionné et drôle. La description que font les femmes de l’homme idéal, selon chacune, concorde-t-elle avec celle qu’en donnent les hommes ? Décryptage.

Et si le portrait que se font les femmes de “leur homme idéal” ne correspondait pas nécessairement à celui qu’en ont les hommes ? Et si, de ce fait, il y avait comme un petit malentendu au départ qui pourrait expliquer pas mal de choses… à l’arrivée ?

Pour tenter d’y voir un peu plus clair, nous avons mené un modeste sondage, via un appel à témoignages lancé sur lalibre.be. Avec des questions aussi simples et ouvertes que : “ Vous êtes une femme, comment voyez-vous l’homme idéal ?” et “ Vous êtes un homme, quel est, selon vous, l’homme idéal pour la femme ? ”. Et une petite question bonus : “ Parmi les hommes célèbres, quel est, pour vous, l’homme idéal ? ”. Réponses ci-dessus en images.

On aurait pu s’attendre des premières – largement plus prolixes sur la question que leurs contemporains masculins – qu’elles nous le décrivent grand et ténébreux, doux à ses heures et viril à d’autres, réfléchi et un peu fou à la fois…

Et voilà, qu’elles aient 25, 40, 53 ans ou 62 ans, qu’elles s’appellent Nadine, Alice ou Marie-Christine, qu’elles soient célibataires, mariées ou divorcées, cadres, juristes ou institutrices, elles aspirent finalement, presque toutes, souvent à un même – ou en tout cas très ressemblant – idéal masculin. Lequel ?

S’il fallait, des dizaines de qualificatifs – souvent des qualités – évoqués dans les nombreuses réponses n’en retenir que les trois plus fréquents, on dirait que la femme voit l’homme idéal comme étant attentionné, intelligent et plein d’humour. Avec quelques variantes quand même, heureusement. Comme attentif, gentil, patient, présent, respectueux, protecteur, aimant, amoureux, tendre, fidèle,… Ou, dans un autre registre, cultivé, sensible, sincère, honnête, Voire encore charismatique, prévenant, travailleur, mature, galant. Mais aussi sportif, bricoleur…

Jeunes, elles évoquent d’abord le physique

Lorsqu’elles sont jeunes, comme Océane (28 ans), le physique et le paraître importent souvent. Celle-ci le voit grand, brun aux longs cheveux alors qu’Anna (27 ans) le rêve “sexy” et Fanny “beau mais pas parfait” . Pour Juliette, étudiante en droit de 21 ans, le portrait est nettement plus précis et détaillé : “ physiquement : des yeux verts, blond ou brun (cela n’a pas d’importance), de beaux yeux en amande, les cheveux en brosse mais surtout pas de gel ! Un sourire qui fait tomber, pas un torse plein de tablettes de chocolats et de biscoteaux mais grand et élancé ”. Ok. Et mentalement ? “ Il doit avoir beaucoup d’humour et de l’autodérision, être attentionné et aimant. Pouvoir lire dans ses yeux à quel point il m’aime !

Du côté des hommes, on en pense quoi ?

Et eux, comment pensent-ils que leurs contemporaines voient l’homme idéal ? Une chose est sûre, ils semblent moins se poser la question que leurs compagnes, et/ou épouses, à voir la proportion très nettement moins élevée des réponses qu’a suscitée la question. A se demander si, au fond, ils se la posent… Et peut-être est-ce là déjà un élément de réflexion.

Quoi qu’il en soit, certains nous décrivent une image peu flatteuse. A prendre au second degré – ou pas –, la description d’Alain, 45 ans, marié, cadre, fait peur. C’est celle d’“ un mec avec un boulot qui paie bien et le portefeuille plein ”. Pire encore peut-être, celle d’Alexander, 47 ans, marié, agent de sécurité : “ un robot qui ne répond que sur commande, exécute tous les ordres, même les plus aberrants ou contradictoires, reste en veille presque permanente et serine quelques mièvreries de temps à autre ”.

D’autres, heureusement, ont un peu mieux cerné les requêtes des femmes, du moins s’il faut en croire les témoignages recueillis lors de notre sondage. Ainsi Xavier, 45 ans, célibataire, fonctionnaire qui cite les principales qualités évoquées par les femmes : “ attentionné, patient, amoureux, plein d’humour ”. Mais aussi Christophe, 33 ans, marié, paléontologue qui le voit également attentionné, mais aussi “ courtois, gentleman, intelligent, généreux, romantique ”. Ou encore Yves, 46 ans, fonctionnaire européen, qui décrit l’homme idéal comme “ calme, posé, élégant, ayant de la conversation, un sens de l’engagement et des responsabilités, une présence, une virilité rassurante. Mais aussi attentionné, présent et ayant le sens de l’humour .”

Comme quoi, il y en a quand même qui ont compris quelque chose aux femmes !


Les plus célèbres des hommes idéaux cités par vous

Pour leur physique. Sans surprise, c’est le charmant Docteur Ross alias George Clooney qui séduit le plus ces dames. Suivent les acteurs (américains) Ian Somerhalder, Brad Pitt et Ryan Gosling. Côté européen, c’est le “Frenchie” Guillaume Canet qui est le plus plébiscité comme l’homme idéal.

Pour leurs valeurs. Il est le président le plus puissant du monde; il est charmant, souriant, amoureux de sa femme et est un père aimant  : Barack Obama récolte tous les suffrages. Sont également cités Gandhi, Bill Gates, Martin Luther King, le roi Philippe, Charles Michel ou encore Napoléon et Churchill.


L’homme idéal vu par des femmes

Vous connaissez la chanson de Linda Lemay, "Un homme de 50 ans" ? ", nous interpelle Stéphanie, célibataire. " J e n’ai que 31 ans, mais ce serait à peu de chose près le type d’homme idéal. Un homme sur lequel on sait que l’on peut compter, qui est fiable, honnête, drôle, avec beaucoup d’autodérision. Qui sait que se prendre au sérieux est ridicule mais qui sait faire les choses sérieusement. Qui a une capacité de s’émouvoir, se passionner sincèrement. Qui a suffisamment d’ambition pour faire de sa vie professionnelle et familiale quelque chose d’épanouissant mais pas de dévorant. Un homme qui s’attache à être là dans les moments importants. Un qui s’accepte tel qu’il est et qui accepte les autres et celle qui l’aime. Un qui n’a pas peur d’aimer, qui ronfle et pique le matin… Un ami, un bon amant, car c’est aussi important."

Drôle, attentionné, intelligent: le trio gagnant

Pour Mary, 45 ans, divorcée, cadre, quatre qualificatifs suffisent : " intelligent, fidèle, gentil, drôle ". Drôle aussi, pour Charlotte, 36 ans, mariée, trois enfants, employée. Mais aussi " grand, fit, doux, présent et aidant au quotidien, intelligent, fidèle, aimant les enfants, entreprenant. "

Juriste de 35 ans et mariée, Alice décrit l’homme idéal comme " gentil, attentif, sensible, décidé, entreprenant, intelligent, fidèle, drôle, dynamique et un minimum sportif, charmant. "

Intelligent, attentif et ayant le sens de l’humour, - décidément, elles semblent s’être passé le mot -, l’homme idéal selon Marina, une secrétaire de 49 ans, en couple, est aussi " respectueux, éduqué et soigné. " Tant qu’à faire…

Solide, inventif mais avant tout - on vous le demande ? - intelligent ! (gagné), voilà en trois mots l’homme idéal de Nadine, 51 ans, célibataire, correctrice. Rédactrice, célibataire de 40 ans, Elodie, elle, le rêve " charismatique, aimant, attentionné, responsable et viril. "

Sortant un peu des portraits récurrents, si ce n’est qu’il devra aussi être… intelligent, Val (34 ans, célibataire, architecte) décrit l’homme idéal comme " sincère, sensé, indépendant, honnête, humaniste, musicien, passionné, curieux et sportif. "

Pour Hélène, avocate de 27 ans, en couple, " L’homme idéal est un homme qui m’accepte telle que je suis et qui n’a pas besoin de m’imposer sa vision des choses pour se sentir homme. Viril mais qui accepte sa part de féminité. Intellectuel mais pas trop, beau mais pas trop, sportif mais pas trop, artiste mais pas trop. Un touche à tout et surtout, un bon père." Y’a plus qu’à…


L’homme idéal vu par des hommes

Etre l’homme idéal ou paraître l’homme idéal n’est pas la même chose", nous précise d’emblée Henri, enseignant , qui nous fait remarquer au passage que le nombre d’hommes qui veulent paraître comme "homme idéal" a considérablement augmenté sur Facebook… De quoi probablement intriguer un certain nombre de femmes.

Plus sérieusement - quoique… -, "être l’homme idéal, c’est dans la durée", estime ce jeune retraité de 67 ans. "Et comme peu d’hommes le sont naturellement, à en croire les commentaires de nos compagnes, épouses ou amies après un bon film avec nos concurrents idéalisés que sont Hugh Grant et autres supermecs, être l’homme idéal demande des efforts constants."

Il est patient sans être mou

Mais encore ? "L’homme idéal est donc sûr de lui sans se prendre la tête, il est patient sans être mou, il est actif sans être hyperkinétique, il est instruit sans être un bonnet de nuit, il est musclé sans être dopé, il est polyglotte sans être polygame, il est à l’aise matériellement sans passer des nuits blanches, il a de l’humour sans être potache, il est altruiste mais pas tout le temps, il sait repasser, faire la cuisine, nettoyer, ranger sans dire que c’est lui, il sait carreler, maçonner, peindre mais pas chez la voisine."

Et l’enseignant, bien inspiré, poursuit sur sa lancée : "Comme l’enseignement est, dans notre société, assuré par une large majorité de femmes, nos fils ont peu d’exemples masculins dont ils pourraient s’inspirer pour construire une conduite d’homme idéal."

L’homme idéal serait-il androgyne ? "Certainement pas, le secret de l’homme idéal se perd dans l’étude du désir féminin. Et comme celui-ci est changeant, il y a du pain sur la planche (à repasser)". Dixit Homo postidealicus.

"Attentionné, tendre, affectueux, attentif à son bonheur, contributeur pour moitié à un couple équilibré, promoteur de sa beauté et de sa féminité, soutien indéfectible dans les domaines où elle se sent moins sûre d’elle ou bien où elle n’a pas envie de s’investir", c’est ainsi qu’Albert, jeune quinqua voit l’homme idéal vers lequel il veut tendre. Et plus généralement ? "C’est la personne, le conjoint sur lequel elle peut toujours compter pour l’aider ou la suppléer, la compléter, répond ce cadre d’entreprise. A son écoute, il saura également recevoir tous les sentiments qu’elle exprimera et se positionner de manière nuancée à ses réactions passionnées."

Le sens du sacrifice personnel

Pour Frédéric, journaliste, 38 ans, papa de deux petites filles, "être un homme idéal, c’est avoir le sens du sacrifice personnel et être un pilier pour ses enfants. L’homme parfait veille à leur donner de la foi en eux-mêmes. En même temps, il dépasse le stade Cro Magnon de l’évolution : il maîtrise la violence pour laquelle il est génétiquement programmé et est capable de communiquer en société. Il brille par sa conversation et son humour mais sans arrogance, sans blesser les autres pour le plaisir d’un bon mot. L’homme idéal a conscience de ses faiblesses et de ses failles. Il veut les combattre sans les éradiquer. L’idéal ne vaut que s’il n’est jamais atteint…"

Celui qui rend la femme heureuse

Quant à Frédéric, 18 ans, il place ses critères à un autre niveau. Question de génération ? L’étudiant voit, lui, l’homme idéal comme avant tout "séduisant, marrant, un minimum musclé, un certain style d’habillement, pas trop petit."

Le mot de la fin, on le laissera à Serge, 37 ans, militaire. "L’homme idéal est celui qui rend la femme heureuse." Pas plus compliqué !