Avant même un premier accident, votre plaque d'immatriculation a déjà été emboutie deux fois

Dans l'usine de production, les plaques d'immatriculation sont recrachées en cadence par une imposante presse hydraulique. "Il y en a plus d'une qui sort par seconde", détaille l'ouvrier qui les collecte. Pour la série "Dans le secret des lieux", LaLibre.be vous propose ce reportage d'ambiance chez le fournisseur officiel de plaques arrière.

Jonas Legge & Johanna de Tessières
Avant même un premier accident, votre plaque d'immatriculation a déjà été emboutie deux fois
©Photo : Johanna de Tessières - Logo : Anne Thery
...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité