En Pologne, des pistes cyclables phosphorescentes

Derrière cette nouveauté surprenante, la Pologne pense avoir trouvé une solution pour réduire sa consommation d'électricité et agir sur la pollution lumineuse dans les grandes villes.

placeholder
© Youtube
Rédaction en ligne

Un spectacle atypique est proposé aux habitants de la petite ville de Lidzbark Warmiński, dans le nord de la Pologne. La journée, les pistes cyclables qu'ils empruntent son peintes dans un bleu clair dont on ne soupçonnerait la fluorescence. La nuit, ce chemin attire le regard en un tracé tranchant avec le noir de jais qui l'entoure.

L'idée est celle d'une compagnie polonaise spécialisée dans les matériaux de revêtement.

La piste cyclable est composée de milliers de minuscules luminophores fabriqués dans un matériau synthétique qui réfléchit la lumière durant plus de dix heures. Au lever du soleil, cette matière se charge en énergie grâce aux rayons du soleil, avant de briller pour une nouvelle nuit, selon le site polonais d'information Wyborzca. Aucune électricité, aucune recharge n'est nécessaire.

placeholder
© TPA Instytut Badan Technicznych


Grâce à cette idée surprenante, la Pologne pense avoir trouvé une solution pour réduire sa gourmandise en énergie et agir sur la pollution lumineuse dans les grandes villes. Une solution qui n'est cependant pas neuve. Le phosphore, matière capable d'émettre plusieurs couleurs en plusieurs intensités, n'est évidemment pas une découverte, mais jusque maintenant, son utilisation en milieu urbain intéresse de plus en plus de chercheurs. Une start-up française, Glowee, s'est lancée il y a peu dans la fabrication et la commercialisation de lampes utilisant des bactéries bioluminescentes à destination de zones publics ou de bâtiments.


Zéro pollution et, dans le futur peut-être, dans notre imagination pour l'instant, des mégapoles entièrement éclairées à la lumière phosphorecente ? Une idée ingénieuse dont les entreprises et autres grandes villes pourraient s'inspirer.



Sur le même sujet