Paris-New York bientôt en 12 minutes: réaliste?

La course aux vols supersoniques est plus que jamais relancée.

Paris-New York bientôt en 12 minutes: réaliste?
V. S.

La course aux vols supersoniques est plus que jamais relancée.

Depuis 2003 et la fin du Concorde, les vols commerciaux supersoniques ont été abandonnés. Mais si la fin du mythe français a été marquée par des coûts de vols trop élevés - en raison de la consommation de carburant notamment - et un accident qui restera à jamais dans les mémoires, ce n’est pas pour autant que les constructeurs ont fait une croix sur les vols supersoniques. Au contraire, ils placent même la barre très haut avec le projet de rallier Paris et New York en 12 minutes… Futuriste, mais pas tant que ça. Dès l’an prochain, on devrait assister à la renaissance des vols frôlant la vitesse de 2.000 km/h.

Aerion (associée à Airbus) a en effet déjà vendu son premier jet privé AS2 à Flexjet, même s’il n’en a pas encore entamé la construction. On est donc loin de l’avion de ligne, ce concept s’adressant à une clientèle de milliardaires ou d’hommes d’affaires puisque l’avion ne peut transporter qu’une douzaine de passagers. 

Paris-New York bientôt en 12 minutes: réaliste?
©D.R.

Alors, les vols supersoniques seront-ils réservés à une clientèle élitiste ? On pourrait le penser car de nombreux constructeurs se cantonnent sur le marché du jet, mais d’autres nourrissent d’ambitieux projets de successeur du Concorde. Airbus a même déposé des brevets en vue de développer un avion capable d’atteindre la vitesse hallucinante de 5.500 km/h.

Plus fou encore, Bombardier (voir la photo de couverture) espère rallier Paris à New York en 12 minutes, soit une vitesse de 20.000 km/h ! La technologie n’est pas encore au point pour y parvenir et il faudra aussi développer des matériaux capables de résister à de telles vitesses. Mais comme le confie Philippe Boissat, consultant en aérospatiale chez Deloitte à nos confrères de Pagtour, "pour atteindre Mach 3 ou même Mach 4, la technologie est prête à être maîtrisée."

La Nasa a débloqué un budget de 20 millions de dollars pour permettre à Lokheed Martin de travailler sur un concept supersonique et silencieux. Les ingénieurs s’attachent à modifier la forme de l’avion pour éviter le bang supersonique et misent sur des ailes plus courtes capables de résister à la friction. 

Paris-New York bientôt en 12 minutes: réaliste?
©D.R.

Tout cela vous paraît bien loin ? Certes, pour battre tous les records, il faudra encore patienter, mais dès 2017, la société américaine Boom Technology promet un aller-retour Londres-New York à 5.000 dollars. Vitesse de pointe ? 2.700 km/h. Reste un détail à régler : les vols supersoniques sont pour l’heure interdits dans le ciel américain… Allez, gageons que les changements à la Maison-Blanche de la nuit passée donneront un nouvel élan à la commercialisation des vols supersoniques. 

Paris-New York bientôt en 12 minutes: réaliste?
©D.R.
Paris-New York bientôt en 12 minutes: réaliste?
©D.R.