Namur-Charleroi : À 79 ans, une grand-mère belge contrôlée à plus de 200 km/h en Porsche

Ses explications ont fait flancher le tribunal : le juge de police a été relativement clément.

Gil
Namur-Charleroi : À 79 ans, une grand-mère belge contrôlée à plus de 200 km/h en Porsche

Ses explications ont fait flancher le tribunal : le juge de police a été relativement clément.

Cette incroyable histoire au tribunal de police de Namur racontée par la Dernière Heure, où une automobiliste a dû comparaître pour excès de vitesse.

Banal, dira-t-on, sauf que la dame, âgée de 79 ans, était jugée après avoir été flashée en 2016 à la vitesse de 238 km/h. Deux fois grand-mère, cette habitante de La Louvière pilotait une Porsche Boxster GTS de 330 chevaux. À son âge, elle redoutait de se voir retirer les clés de voiture et son permis de conduire. Elle s’en est donc plutôt tirée à bon compte.

Ce soir-là du 18 juin 2016, la police de la route en opération vitesse sur l’autoroute de Wallonie a enregistré son record à hauteur du kilomètre 53 dans le sens Namur-Charleroi : à 23 h 59, un Mesta a flashé un bolide gris métal à deux fois la vitesse maximale.

Les policiers ont dû se pincer pour s’assurer qu’ils ne rêvaient pas : la carte d’identité a confirmé sa date de naissance en septembre 1937. Était-ce elle qui conduisait ? Ne couvrait-elle pas quelqu’un pour lui éviter les foudres de la justice ? "J’étais au volant. Je faisais un petit tour et là, roulant sur l’E42, je rentrais à La Louvière."

L’automobiliste au pied lourd souhaitait-elle ajouter des observations ? Mamy a soupiré et expliqué : "Ce soir-là, ne trouvant pas le sommeil et ne sachant dormir, j’ai décidé de sortir et de prendre l’air pour me changer les idées."

C’était la première fois, dit-elle, que ça lui arrivait. "Je ne me suis pas rendu compte que je circulais à cette vitesse. Pas de souci. Je suis d’accord pour payer la transaction que le parquet proposera."

Du 238 initial constaté par le radar, la vitesse a été corrigée à 223,72 km/h. Mais le parquet namurois n’a pas opté pour la transaction : il a cité la presque octogénaire devant le tribunal.

Une avocate représentait la dame. Elle risquait jusqu’à 4.000 euros d’amende et cinq ans de déchéance.

"Ma cliente n’a jamais eu de souci avec la justice ni commis d’infraction de roulage auparavant. L’autoroute était dégagée. Elle avait des insomnies. C’est une Porsche, vous savez. Elle ignorait qu’elle roulait si vite", a plaidé l’avocate.

Le juge a finalement condamné Mamy Boxster à 1.200 euros d’amende et trois mois de déchéance, dont 45 jours fermes, l’autre moitié étant assortie du sursis.