À part le prix, le surface 4 a tout pour convaincre

Microsoft ne vend pas que des logiciels aux particuliers et aux entreprises. Elle décline ses produits dans du matériel physique.

placeholder
© Microsoft

Vu son prix, cet appareil n’est pas destiné à devenir un succès commercial. Son objectif est d’être la vitrine des produits Microsoft et de démontrer la parfaite intégration dans un ordinateur des produits Windows, que ce soit le système d’exploitation ou la suite de logiciels comme Office 365.

Par rapport à la version précédente, la conception extérieure a très peu varié. La fabrication reste soignée. La structure est en métal. Sur le côté droit, on retrouve le connecteur d’alimentation. Dommage que Microsoft ait conservé une connectique propriétaire qui utilise un espace dans lequel un second port USB-C aurait pu prendre place, d’autant plus que le Surface accepte la recharge via les ports USB-C. Le portable ne comporte donc qu’un port USB-A et USB-C. Il faudra donc passer par un dock pour augmenter les possibilités de connexion. Par contre, le chargeur dispose aussi d’une alimentation USB-A. Une entrée audio 3.5 minijack complète l’ordinateur portable.

Le Surface Laptop 4 est un ordinateur à ouverture classique. Ce n’est pas un modèle 2 en 1. L’écran ne se replie pas en dessous du clavier, on ne peut donc pas s’en servir comme d’une tablette. Toutefois, l’écran est tactile. Par rapport à d’autres modèles concurrents, l’écran ne frôle pas les bords. Il reste encore un bon centimètre qui ceinture la dalle d’affichage. Malheureusement, celle-ci n’est pas traitée contre les reflets. Et ils sont nombreux et peuvent parfois perturber la lisibilité. Lorsque le fond d’écran est noir, vous obtenez un très beau miroir, ce qui n’est pas une qualité pour un écran.

La résolution de l’écran est de 2256 x 1504 pixels. Il prend en charge le stylet de Microsoft, en option.

placeholder
© Microsoft


Deux processeurs

Le clavier du modèle testé était en tissu Alcantara de couleur platine, une substance vraiment agréable au toucher. La matière est traitée contre les gouttes d’eau. Le portable est commercialisé aussi en couleur noire, mais ne dispose pas, alors, de l’Alcantara. Les touches sont bien espacées, larges et confortables.

Outre la couleur, Microsoft propose pour ce produit deux types de processeurs. Un processeur Intel de 11e génération ou un processeur AMD Ryzen. Le premier est plus cher, mais plus puissant que le second qui offre un rapport qualité/prix plus intéressant et une autonomie plus importante.

La reconnaissance faciale pour l’ouverture de la session via la connexion Windows Hello est vraiment très rapide et pratique. L’ordinateur est assez discret. Le bruit du ventilateur est très réduit sauf lorsque vous avez des mises à jour de Windows à effectuer.

Avec les besoins de travail à distance, cette version améliore la qualité de la caméra embarquée ainsi que le micro interne qui gère le niveau automatiquement en fonction de vos déplacements et isole les bruits de fond. Les enceintes prennent en charge le système audio Dolby Athmos pour une immersion sonore plus complète.

Microsoft lance aussi des accessoires audio et vidéo certifiés pour être utilisés avec le logiciel de collaboration Teams afin d’éviter les problèmes d’incompatibilité entre les produits et assurer une bonne communication.

Le prix de la première configuration du Surface 4 est de 1129 €. Il existe en 2 tailles d’écran : 13,5 et 15 pouces.

Sur le même sujet