Le quiz de la littérature française des XXe et XXIe siècles

Alors qu’a lieu la traditionnelle distribution de prix de l’automne (Femina, Goncourt, Renaudot,…), promenade subjective dans le monde des écrivains francophones des 130 dernières années.

Le quiz de la littérature française des XXe et XXIe siècles
©AFP
Un dossier de Jean-Claude Matgen

Question 1 : Alain-Fournier, l’auteur du "Grand Meaulnes", mort à la guerre, à 28 ans, le 22 septembre 1914, a marqué durablement les esprits, son roman, publié en 1913, étant, aujourd’hui encore, considéré comme un chef-d’œuvre romantique. Mais, au fait, Alain n’était pas le vrai prénom de l’ami de Charles Peguy, Gaston Gallimard et Jean Giraudoux. C’était Henri. Pourquoi en changea-t-il ?

A) Parce qu’il détestait ce prénom

B) Parce que sa maîtresse, la comédienne Simone Casimir-Périer, aimait le prénom d’Alain

C) Parce qu’un certain Henri Fournier, coureur automobile de renom, était déjà sur le marché.

Question 2 : fin mars 2021, cet auteur auvergnat a reçu le prix Astrid Lindgren Memorial, l’équivalent du Nobel de la littérature dédiée à la jeunesse. Il s’agit du premier Français à obtenir cette distinction créée par le gouvernement suédois à la mort, en 2002, de la créatrice de "Fifi Brindacier". Comment se nomme cet écrivain âgé de 69 ans ?

A) Daniel Picouly

B) John-John Dohmen

C) Jean-Claude Mourlevat

Question 3 : le gouvernement français décréta, en août 1954, des funérailles nationales à la mort de cette écrivaine. C’étaient les premières accordées à une femme à laquelle l’Église refusa un enterrement religieux tant elle estimait que sa vie avait senti le souffre. Il s’agissait de…

A) Colette

B) Colette Peignot

C) La comtesse Anna de Noailles

Question 4 : le commissaire Jules Maigret, célèbre héros créé par le non moins célèbre écrivain liégeois Georges Simenon, avait plusieurs "lieutenants". Voici trois propositions de trios évoquant les noms des inspecteurs qui secondent Maigret. Dans l’un de ces trios, se cache un imposteur. Retrouvez-le.

A) Janvier/Lequeux/Lucas

B) Besson/Coméliau/Vallin

C) Moers/Torrence/Lognon

Question 5 : les phrases suivantes sont d’André Gide : "Je cherche le défaut de ce style et ne le puis trouver. Je cherche ses qualités dominantes, et je ne les puis trouver non plus ; il n’a pas telle ou telle qualité, il les a toutes, non tour à tour, mais à la fois ; si déconcertante est sa souplesse, tout autre style, auprès du sien, paraît guindé, terne, imprécis, sommaire, inanimé". De quel écrivain Gide parlait-il en ces termes élogieux ?

A) André Malraux

B) Louis-Ferdinand Céline

C) Marcel Proust

Question 6 : Le Clézio, prix Nobel de littérature en 2008, est l’auteur de nombreux romans brillants, tels "Le procès-verbal", "Désert", "L’Africain", "Poisson d’or" ou "Ourania", pour ne citer qu’eux. Il signe ses œuvres

A) J.M.G. Le Clézio

B) J.C.A. Le Clézio

C) J.P.J. Le Clézio

Question 7 : dès son premier roman, "Bonjour tristesse", publié en 1954, alors qu’elle n’a que 18 ans, Françoise Sagan accède à la notoriété. Suivront "Un certain sourire", "Aimez-vous Brahms ?", "Un château en Suède", "La Chamade", etc. Ce "charmant petit monstre", comme l’appelait François Mauriac, usait d’un pseudonyme. Quel était son vrai nom ?

A) Françoise Arnoul

B) Françoise Quoirez

C) Françoise Hardy

Question 8 : depuis le 11 novembre 2020, la dépouille de Maurice Genevoix (1890-1980), chantre de la Sologne et du Val de Loire, se trouve au Panthéon, ainsi qu’en a décidé le président français Emmanuel Macron. L’auteur de "La dernière harde", de "Ceux de 14" et de "La forêt perdue" a reçu le prix Goncourt pour "Raboliot". C’était en…

A) 1925

B) 1927

C) 1929

Question 9 : en 1991, "La dérive des sentiments" obtient le prix Médicis. Le père de ce roman est écrivain mais aussi auteur, compositeur et interprète de chansons à succès. Son nom ?

A) Yves Simon

B) Yves Duteil

C) Jean-Michel Caradec

Question 10 : dans le courant des années’50, Jean-Paul Sartre et sa compagne, Simone de Beauvoir, signent le "Manifeste des cent vingt et un" sur le droit à l’insoumission des appelés d’Algérie. La revue "Les temps modernes", que dirige Sartre, publie des articles enflammés. Cela vaudra au héraut de l’existentialisme, de la part de l’OAS, organe des "ultras" de l’Algérie française…

A) Des menaces de mort

B) Une plainte au pénal

C) Le plasticage de son appartement

Question 11 : "Lorsque je rencontre une injustice qui se promène toute seule, sans gardes, et que je la trouve à ma taille, ni trop faible, ni trop forte, je saute dessus, et je l’étrangle". Cette phrase est issue d’un roman de…

A) Georges Bernanos

B) André Gide

C) Emmanuel Berl

Question 12 : dans "L’arrache-coeur", Jacquemort, psychiatre, aide Clémentine à accoucher. Elle met au monde des triplés auxquels Boris Vian donne les prénoms suivants

A) Melvin, Berline et Kevin

B) Joël, Noël et Citroën

C) Hugo, Renault et Bravo

Question 13 : Henri Vernes, né à Ath le 16 octobre 1918 est mort à Bruxelles le 25 juillet de cette année. En 1953, il écrivait la première aventure de son héros Bob Morane, qui allait connaître une notoriété planétaire. Il s’agissait de…

A) L’Ombre jaune

B) Sur la piste de Fawcett

C) La vallée infernale

Question 14 : voici une série de titres de romans d’Amélie Nothomb. S’y trouve un intrus. À vous de l’identifier.

"Pétronille", "Tuer le père", "Le crime du comte Neville", "L’hygiène de l’assassin", "Le sabotage amoureux", "Antéchrista", "Stupeur et tressaillements", "Cosmétique de l’ennemi", "La nostalgie heureuse", "Le voyage d’hiver", "Les Catilinaires", "Robert des noms propres", "Peplum", "Acide sulfurique", "Soif", "Biographie de la faim"

Question 15 : le prix Nobel de littérature 1957, l’écrivain et philosophe Albert Camus, l’inoubliable auteur de "La Peste", "L’Étranger", "Les Justes", "Le Malentendu" et de tant d’autres œuvres majeures, comme "Le mythe de Sisyphe", "L’Homme révolté" ou "La Chute", est mort accidentellement le 4 janvier 1960. Il est inhumé dans le cimetière d’un village provençal. Il s’agit de…

A) Bonnieux

B) Lourmarin

C) Gordes

Question 16 : "Elle glisse la main dans la grande poche de mon peignoir et en retire un petit casque de walkman avec deux minuscules écouteurs, comme tu vois sur la tronche des gus en train de faire du jogging en écoutant la neuvième symphonie de Fernand Reynaud". Qui a écrit ces lignes ?

A) Frédéric Dard

B) Pierre Desproges

C) Raymond Queneau

Question 17 : depuis le début du siècle, trois femmes ont décroché le prix Goncourt. Qui compose ce trio ?

A) Leila Slimani, Lydie Salvayre et Marie Ndiaye

B) Leila Slimani, Paule Constant et Chloé Delaune

C) Nathalie Azoulaï, Marie Ndiaye et Delphine de Vigan

Question 18 : "Le peintre qui se veut le plus attaché à la nature ne dit pas devant un tableau ‘quel beau spectacle !’ mais il dit devant le paysage qu’il a choisi : ‘quel beau tableau !’ ". Cette phrase est d’André Malraux. Elle est issue…

A) des "Antimémoires"

B) de "Les voix du silence"

C) de "Les chênes qu’on abat"

Question 19 : dans les 20 ans qui ont suivi la Deuxième Guerre mondiale (entre 1947 et 1964 pour être précis), pas moins de cinq écrivains français ont reçu le prix Nobel de littérature. André Gide l’a obtenu en 1947, François Mauriac en 1952, Albert Camus en 1957 et Jean-Paul Sartre en 1954 (il le refusa). En 1960, un autre grand auteur avait été couronné

A) Saint-John Perse

B) Jean Cau

C) Philippe Sollers

Question 20 : première femme élue à l’Académie française (en 1980), Marguerite Yourcenar, née à Bruxelles en 1903, morte en 1987 aux États-Unis, restera pour toujours l’auteure des "Mémoires d’Hadrien", du "Coup de grâce", de "L’œuvre au noir" ou encore des "Nouvelles orientales". Mais quel était son nom de naissance ?

A) d’Udekem d’Acoz

B) de Cartier de Marchienne

C) Cleenewerck de Crayencour

Question 21 : en 1977, Didier Decoin, aujourd’hui président de l’académie Goncourt, obtient le prix du même nom pour "John l’Enfer". Notons que le fils du cinéaste Henri Decoin fut aussi journaliste ("France Soir", "Le Figaro", Europe 1), scénariste pour le cinéma et la télévision (avec un Sept d’or à la clé, en 1999, pour la série "Le comte de Monte-Cristo, sur France 2). Revenons-en à sa carrière d’écrivain. Elle lui fit signer des romans comme "Abraham de Brooklyn", "Un policeman", "Les trois vies de Babe Ozouf", "La femme de chambre du Titanic", "Lewis et Alice" ou "Le bureau des jardins et des étangs". Et revenons à "John l’Enfer", du nom du héros du roman primé. Il s’agit d’un laveur de vitres qui s’occupe des gratte-ciel de New York. Un métier qu’il exerce car il…

A) A suivi une formation de trapéziste dans un cirque californien

B) Se croit l’égal de Peter Pan

C) Est un indien Cheyenne qui, comme la plupart de ses proches, est insensible au vertige.

Question 22 : sorti en 2001, le film "Les jolies choses", réalisé par Gilles Paquet-Brenner, est l’adaptation du troisième roman, après "Baise-moi" et "Les chiennes savantes", de la sulfureuse Virginie Despentes, laquelle écrira ensuite d’autres récits marquants comme "King Kong théorie", "Apocalypse bébé" (prix Renaudot 2010) ou la trilogie "Vernon Subutex". Quelle actrice française tient le rôle principal du film ?

A) Miou-Miou

B) Marion Cotillard

C) Catherine Deneuve

Question 23 : dans Le Monde du 24 novembre 1951, le critique littéraire Robert Coiplet écrivait : "Monsieur X est poète, et comme tel incapable d’accepter la vie telle qu’elle est. Je crois que s’il racontait (mais il ne pourrait s’y résoudre) un sujet aussi ordinaire que ceux des petites nouvelles de Maupassant, il le transposerait dans un château de nuées, dans les enchantements d’Argant." Qui est ce Monsieur X ?

A) Julien Gracq

B) Julien Green

C) Paul Vialar

Question 24 : né dans l’île de la Réunion, en 1956, le surdoué Michel Houellebecq, qui tient son nom d’auteur de sa grand-mère paternelle, née Henriette Houellebecq, et son prénom de l’admiration de ses parents communistes pour le Mont Saint-Michel, a accumulé les succès et les titres avec ses romans "Les particules élémentaires", "Extension du domaine de la lutte", "Plateforme", "La possibilité d’une île", "La carte et le territoire", "Soumission", "Sérotonine", etc. Ce poète, plusieurs fois primé, ce grand spécialiste de H.P. Lovercraft, ce détenteur de la médaille de la légion d’Honneur, a obtenu un diplôme…

A) de docteur en médecine

B) d’historien

C) d’ingénieur agronome

Question 25 : une dernière question en forme de cadeau. Cet auteur, né à Etterbeek, prix Goncourt 2005 pour "Trois jours chez ma mère" et prix Renaudot 1992 pour "La démence du boxeur", a également signé "La vie d’un bébé". Il s’agit de…

A) François Weyergans

B) Jean-Philippe Toussaint

C) Francis Dannemark

Un dossier de Jean-Claude Matgen