Le monoxyde de carbone fait chaque année des victimes en hiver: voici comment détecter le tueur silencieux

Monoxyde de carbone (CO), un nom qui s’invite au début de chaque hiver dans l’actualité.

Le monoxyde de carbone fait chaque année des victimes en hiver: voici comment détecter le tueur silencieux
©Netatmo

Le dernier drame remonte au 13 décembre, lorsque ce gaz a intoxiqué une jeune fille de 11 ans à Koekelberg.

Le monoxyde de carbone est un gaz particulièrement toxique, incolore, inodore, non irritant. Il est produit par les appareils de chauffage au mazout, au charbon et au gaz, les poêles à bois, les chaudières, les plaques de cuisson à gaz, les barbecues, les conduits de cheminée obstrués.

Les effets toxiques du monoxyde de carbone varient selon sa concentration dans l’air : maux de tête, vertiges, nausées, déficience de l’acuité visuelle, faiblesse musculaire, convulsions et perte de connaissance. Il y a danger de mort après 3 heures d’exposition. Si vous ressentez l’un de ces symptômes, le premier réflexe sera d’ouvrir la fenêtre et de quitter la pièce ; ensuite de consulter rapidement un médecin ou d’appeler les secours.

Il est donc important de faire vérifier son installation régulièrement et d’effectuer l’entretien de ses appareils. Pour votre sécurité, vous pouvez acheter des détecteurs de CO. Il ne faut pas les confondre avec les détecteurs de fumée qui se placent au plafond. Le détecteur de CO, lui, se place entre 1,50 m et 1,80 m de hauteur. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas acheter un détecteur commun "fumée et CO". Il n’est pas non plus à confondre avec le détecteur de CO2, qui contrôle la qualité de l’air, utilisé dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19. Le dioxyde de carbone (CO2) n’est pas toxique, par contre, quand sa concentration est trop élevée dans la pièce il peut diminuer la vôtre, rendre difficile votre respiration et provoquer des symptômes comme nausées et maux de tête.

Vous trouverez déjà des détecteurs de monoxyde aux environs de 30 €. Celui dont nous parlons ici coûte 99,99 €. Il est vrai que c’est plus de trois fois le prix, mais sa conception est superbe et de plus il se connecte à votre réseau Internet. L’avantage est d’être prévenu d’un dysfonctionnement de vos appareils si vous êtes absent et de vous assurer que vos proches soient sains et saufs. Le fait d’être connecté permet aussi lors d’une alerte d’automatiser des actions avec d’autres objets connectés comme des lumières ou des fenêtres. Cette option n’est disponible pour l’instant que via HomeKit d’Apple. Ce produit est commercialisé par le Groupe Legrand sous la marque de produits connectés Netatmo. Il vient s’ajouter à la liste des autres produits comme les caméras, sonnettes, thermostats, alarmes, stations météo…

Á tester tous les mois

Le design de l’appareil est vraiment très minimaliste et moderne par rapport à d’autres appareils du marché. Comme un détecteur de CO doit être placé dans la même pièce que les appareils de chauffage, poêle, feu ouvert ou cuisinière, il ne dénotera ni dans un salon ni dans une cuisine.

Le produit se fixe au moyen d’un support mural fourni. Le détecteur s’allume lorsqu’il est placé dessus et tourné vers la droite. Il n’existe pas de bouton de mise en marche. Un seul bouton subsiste : celui pour tester l’appareil tous les mois en cliquant dessus plus de 3 secondes. Attention, la sirène est stridente (85 dB) ; protégez-vous les oreilles avant de le tester. Les Led témoins sont intégrés dans la grille. Tous les paramètres sont visualisés dans l’application "Home + Security" de Netatmo. Dans celle-ci, sous le menu accessoire, en maintenant le doigt sur l’icône de l’appareil, vous atteignez les réglages. Ils vous renseignent sur le niveau de batterie, le bon fonctionnement du capteur, la modification du réseau wifi auquel il est raccordé. C’est aussi ici que vous pourrez tester la sirène de l’alarme, ce que l’application vous rappellera. L’appareil lancera un test de connexion wifi mensuellement et vous en enverra le résultat.

Étant connecté à Internet, le détecteur vous avertira de tout dépassement du taux de concentration de monoxyde de carbone que vous soyez chez vous ou pas. Utile si vous êtes parti et que des membres de votre famille sont restés à votre domicile. Vous pourrez vous assurer qu’ils sont en sécurité et qu’ils auront pris les mesures de protection nécessaires (ventilation et évacuation).

L’appareil se déclenche à partir d’un délai de 60-90 minutes où le taux de monoxyde dans l’air est de 50 PPM (parties par million). C’est-à-dire bien avant que vous ne ressentiez les premiers symptômes d’intoxication (100 PPM).

Le détecteur de Monoxyde de Carbone Intelligent de Netatmo fonctionne sans abonnement et les piles au lithium (non remplaçables) ont une autonomie de 10 ans.

Le monoxyde de carbone fait chaque année des victimes en hiver: voici comment détecter le tueur silencieux
©Netatmo

Sur le même sujet