10 activités originales que font les étudiants pour se détendre pendant le blocus

Et toi, quelle activité fais-tu pour te détendre?

10 activités originales que font les étudiants pour se détendre pendant le blocus
©pexels

"La Libre Etudiant" a interrogé les jeunes pour savoir vers quelles activités ils se tournaient pour se détendre pendant le blocus. Au-delà des traditionnelles sorties entre amis, soirées séries et réseaux sociaux, parties de jeux vidéos et activités sportives, on retrouve des passes-temps un peu plus originaux qui ont tous un point commun : aider à décompresser.

Le tricot ou la broderie

"Quand j'étais étudiante et que le blocus arrivait, le tricot me permettait de me relaxer, de penser à autre chose et de moins stresser", nous explique Louise. "Pendant le blocus, le fait d'occuper ses mains aide vraiment à s'apaiser." Pour la jeune femme, tricoter est presque devenu un réflexe, quelque chose qu'elle fait lorsqu'elle regarde une série ou qu'elle est assise dans le bus. "Pendant mes pauses blocus, quand je regardais des vidéos, je me mettais directement à tricoter", se souvient-elle. "D'ailleurs, lorsque les cours étaient en virtuel, je tricotais en suivant ce que le prof disait."

Le dessin et le coloriage

Plusieurs étudiants nous ont expliqué dessiner et colorier pendant leurs pauses. L'art-thérapie est en effet une méthode de relaxation très connue. Aurélie l'affirme : le coloriage a carrément sauvé son année, pendant le confinement. "Tous les cours étaient en ligne. C'était compliqué de devoir rester concentré pendant des heures derrière son ordi. Un jour, je suis tombée sur un carnet de coloriage. Et je me suis rappelée que j'avais toujours aimé colorier", explique-t-elle dans une vidéo sur sa chaine Youtube. "Quand je sentais que je n'arrivais plus à me concentrer, au lieu d'aller sur mon téléphone, je préférais faire du coloriage. Cela m'a énormément aidée. Quand je commençais à colorier, je rentrais dans une bulle de sérénité."

La cuisine

"J'ai toujours aimé cuisiner, mais encore plus pendant le blocus. Suivre une recette sans réfléchir me permet de me détendre", nous confie Laura. La jeune femme avoue toutefois ne pas forcément faire ça pour manger plus sainement. "C'est un plus, mais l'idée, c'est vraiment de se détendre." Lorsqu'il lui arrive de faire trop de recettes, elle n'hésite d'ailleurs pas à en offrir à ses cokotteurs. "Je serais incapable de manger tout ce que je cuisine, donc ça nous permet de passer un moment tous ensemble."

La peinture

Les activités artistiques sont souvent citées. Et la peinture ne fait pas exception. Que l'on ait un don dans ce domaine ou que l'on opte pour les fameuses "peintures par numéro", cette activité permet de se focaliser sur autre chose que sur ses cours l'espace d'un instant. "Peindre me permet de penser à autre chose. Après avoir étudié pendant des heures, j'ai besoin de ça. Cela me permet d'être dans ma bulle et de me reconcentrer sur quelque chose d'autre. Quand on peint, on s'évade, on se perd dans sa toile, ça permet de se détendre", raconte Eliza.

Le chant

"Pendant mon blocus, je m'amusais à apprendre par coeur ma chanson préférée et à la chanter durant mes pauses", explique Laetitia. On pourrait penser que c'est se rajouter de l'étude supplémentaire, mais pas pour elle. "Comme je l'écoute tout le temps, apprendre les paroles va assez vite. Pouvoir chanter et danser sur ma musique m'aidait à me sentir bien." Signe que son étude l'a marquée, elle se souvient encore des paroles des années plus tard.

Des moments "pétage de plombs"

"Pendant 10 minutes, avec mes collocs, il nous arrive de mettre plusieurs chansons et de danser comme des fous comme si on était en boite", explique Mady. "Cela dure 10 minutes, histoire de se défouler, puis on s'y remet."

Regarder des vidéos ASMR

L'ASMR est une sensation de bien-être que l'on ressent en écoutant certains sons bien particuliers. Cela procure une chaleur et une sensation de bonheur auxquelles certaines personnes sont très réceptives. "Quand je suis stressée, j'écoute des vidéos ASMR. Je le fais aussi pour m'aider à m'endormir. Je recommande vraiment la vidéo de Cardi B en train de faire de l'ASMR. C'est l'une de celles que j'aime le plus."

Passer des moments en famille

"Comme j'étudie chez moi, je profite de mes pauses pour aller parler à mes parents et à ma soeur", détaille Adrien. "Au final, je leur parle beaucoup plus pendant le blocus que durant le reste de l'année", plaisante-t-il. Pour l'aider à étudier, il n'hésite pas à leur réciter ses cours, mais aussi à prendre des nouvelles et à se souvenir des bons moments passés tous ensemble. "Je me souviens de moments heureux et ça me booste."

La télé-réalité

Pendant le blocus, le cerveau est mis à rude épreuve. Alors, pour décompresser, certains étudiants n'hésitent pas à regarder des programmes plus light, comme la télé-réalité. "Les épisodes sont sans prise de tête, ce qui me permet de déconnecter et de ne pas faire surchauffer mon cerveau", nous explique Ysaline. "En plus de cela, c'est divertissant, et ça me permet de me sentir moins bête."

Aller voir les futurs cours

"Cela peut paraître bizarre, mais j'adore me motiver pendant le blocus en allant voir les cours qui m'attendent au prochain quadri ou l'année prochaine. Je ne le fais pas tous les jours, mais j'y reviens plusieurs fois durant le blocus", détaille Aymeric. "Je n'irais pas jusqu'à dire que ça me détend pendant mes pauses, mais ça me motive à reprendre en force en tout cas."