Avec ce logiciel d'aide à la rédaction, c'est comme si 150 personnes vous aidaient à écrire, sur tous les supports !

Messages, mémoires, cartes de restos, lettres et CV truffés de fautes, de tournures malheureuses, de verbes ternes : y en a marre ! On a été bluffés par Antidote, un logiciel d'aide à la rédaction qui transformera un texte pauvre en un document propre et bien tourné. Et enrichira encore plus les textes de ceux qui adorent écrire.

E.W.
Avec ce logiciel d'aide à la rédaction, c'est comme si 150 personnes vous aidaient à écrire, sur tous les supports !
©Shutterstock

Ah les mots, la langue, l’expression, l’orthographe (la nouvelle et l’ancienne), la grammaire, les faux amis, les expressions consacrées ! Ah l’écriture inclusive, SMS, phonétique, les messages et stories truffés de fautes des influenceurs à 3 millions de followers, les -er qui deviennent -é et inversement se comptent par millions. Les cartes dans les restaurants (même les plus snobs), qui proposent des spagetti ou des scampy...

Et ces verbes "être" et "avoir", "faire" qu’on met à toutes les sauces, car ils servent à tout dire... sans se fouler. "Aller les Diables", "regardé ca!!" : ces petites phrases qui émaillent les stories des jeunes et des célébrités. Les 826 erreurs en tout genre qui ponctuent le mémoire d’une jeune fille pour finaliser ses 3 années dans une école de communication... Et puis, n’oublions pas les brassées de fautes dans les articles des journalistes parce qu’ils doivent aller toujours plus vite. Les mails où l’on vous donne rendez-vous le vendredi 26 août alors qu’on est en septembre ou le jeudi 30 qui s’avère être... jeudi 29 ou vendredi 30 ? Trop bête, non ? Et chronophage !

Correcteurs humains... ou pas

Alors bien sûr, il existe des correcteurs : papa, maman, tonton Jean, la copine Chloé qui a une bonne plume pour les documents importants (CV, mémoire, lettre de motivation, etc.). Il existe aussi de nombreux sites gratuits sur le web qui corrigent et indiquent les tournures malheureuses ou les répétitions, proposent des synonymes. Mais il faut faire pas mal de copier/coller, à s’y perdre ou ouvrir nombre d’onglets pour un résultat loin d’être optimal. Sinon, on a les traitements de texte et leur correcteur un peu aléatoire.

Oui, mais... quoi qu’il en soit, sachez-le, les fautes d’orthographe, aujourd’hui encore, décrédibilisent tous les courriers, mails, etc. Le "message" doit être cohérent et intelligent (même sur les RS !) à l’heure où la mobilité professionnelle a augmenté, où les étudiants doivent faire leurs preuves. C’est tout simple : il s’agit au moins d’écrire correctement.

À un niveau au-dessus, comme c’est satisfaisant de lire ou d’écrire des textes impeccables ! Et plus encore : des écrits avec de belles tournures, quelques mots originaux, aucune répétition et un propos clair, voire une ou deux rimes ou allitérations bien placées pour donner un petit ton enlevé ! Car l’orthographe ou la grammaire, c’est bien, mais si on y ajoute une fluidité de propos, c’est tellement mieux.

Un logiciel actif d’aide à la rédaction

David Ajami peut sourire : il connaît la solution. Il possède l’Antidote.

Antidote, c’est en fait "le plus grand logiciel d’aide à la rédaction. Un système intuitif qui va permettre en quelques clics de corriger aussi bien les textes, les documents que les mails, les messages, ...", explique celui qui diffuse Antidote en Belgique depuis près de 20 ans. "Mais pas que ! À chaque édition, Antidote propose des nouveaux outils, correcteurs, dictionnaires et guides. En français et en anglais". 150 spécialistes participent à son enrichissement régulier !

Pour lui, "C'est le complice des amoureux du "bien écrire", mais aussi de ceux qui sont obligés de bien écrire comme les étudiants ou celles et ceux qui recherchent un nouveau job".

Antidote s’installe facilement en réseau sur votre ordinateur en version abonnement annuel (qui permet de bénéficier des derniers développements, env. 59€) ou en version perpétuelle. Là, vous naviguerez sous la bannière de la 11e version. Avec ce système, ce n’est pas le texte qui va au correcteur, c’est le système entier qui vient, avec tous ses outils, relire, corriger et proposer d’enrichir et même embellir le texte !

Des exemples parlants

- Le filtre Vocabulaire souligne des occasions de raffiner certaines formulations de votre texte. Finis les verbes ternes, les pléonasmes, les niveaux de langue trop familiers.

Avec ce logiciel d'aide à la rédaction, c'est comme si 150 personnes vous aidaient à écrire, sur tous les supports !
©DR

- Le filtre Répétitions repère toutes les répétitions ou les mots provenant de la même racine. Antidote propose alors un nombre incalculable de synonymes classés par sens ! On clique pour remplacer le mot par le mot le plus approprié.

Avec ce logiciel d'aide à la rédaction, c'est comme si 150 personnes vous aidaient à écrire, sur tous les supports !
©DR

- Le dictionnaire des rimes et des cooccurences. permet de naviguer à travers les mots non seulement par rimes, mais aussi par quasi rimes, nombre de syllabes, catégorie de mots, ... C'est fou comme on peut donner du rythme ou trouver des titres accrocheurs avec cette grosse armada : le quotidien "Libé" ne jure que par cela !

Avec ce logiciel d'aide à la rédaction, c'est comme si 150 personnes vous aidaient à écrire, sur tous les supports !
©DR

- Le filtre typographie permet de respecter les conventions établies par vous ou par la publication pour laquelle le texte est destiné : insécables, pourcentages, montants, dates, nombres; ... Tout peut se régler en quelques secondes.

D'autres outils permettent d'aller plus loin dans le soin et la fluidité du propos que l'on peut apporter. "Moi, ce que j’aime le plus dans Antidote c'est son dictionnaire des cooccurrences, tous ces mots qui vont bien ensemble et qui enrichissent mes textes", termine le distributeur passionné.

Pour notre part, on a été emballée par le bouton "chapeau de magicien" qui sort aléatoirement un mot spécial, rare (ou pas) et l'explique, c'est comme un petit cadeau chaque jour, un horoscope lexical !

Infos sur le site d'Antidote