Début des féeries de fin d’année

Les chalets des différents marchés de Noël commencent en cette fin novembre à être montés un peu partout en Belgique.

Sapin Noel Bruxelles
©JEAN LUC FLEMAL

Dans moins d’une semaine, de retour en grand format post-Covid, les Plaisirs d’Hiver referont leur plein de visiteurs dans le centre de Bruxelles. Jeudi matin, le sapin provenant des Cantons de l’Est a fait son apparition sur la Grand-Place alors qu’un son et lumière animera la plus belle place du monde dès le 25 novembre. Il ne reste plus qu’à monter les deux cents chalets, les manèges, la grande roue et la patinoire. Comme lors des éditions précédentes, d’autres quartiers de la capitale vont bénéficier de leur marché local, autrement appelés les Winter Pop. Respectivement du 2 au 4, du 9 au 11 et du 16 au 18 décembre, des petites roulottes colorées feront escale d’abord à Neder-Over-Heembeek, au square Ambiorix et enfin à Laeken. Au Bois de la Cambre, du 2 décembre au 8 janvier, les animations de Noël ne manqueront pas non plus : programmation musicale, patinoire, décorations lumineuses, des jouets XXL reliés par une promenade à pied ou en cuistax… Le bois ouvrira donc plus tard ses portes que le centre-ville mais les refermera aussi une semaine après, puisque les alentours de la Grand-Place et de Sainte-Catherine diront au revoir aux Plaisirs d’Hiver le 1er janvier.

Autre incontournable festif en cette fin d’année, le Village de Noël égaiera les différents points névralgiques de la Cité ardente : de la place du Marché, près de l’Hôtel de Ville et autour de la grande roue, à la patinoire enchanteresse de la place Cathédrale, en passant par la piste de luge sur la Dalle Saint-Lambert, et l’allée des artisans devant les Galeries Saint-Lambert et les grands magasins. Même les esprits grincheux trouveront une autre raison de râler que le chantier du tram s’ils sont coincés dans les embouteillages. Au village de Noël, les gourmands assisteront avec plaisir au retour de deux villes/régions habituées des lieux : la Gruyère, d’une part ; Chatel et la Vallée d’Abondance, d’autre part. Le village sera accessible du 25 novembre au 30 décembre, tandis que la patinoire restera ouverte place Cathédrale jusqu’au 8 janvier.

Comme de coutume, et même si le Covid ou la hausse des prix de l’énergie en ont découragé certains, de nombreuses villes et villages organiseront des marchés de Noël. Dès ces samedi 19 et dimanche 20 novembre, ce sera le cas à Court-Saint-Étienne (artisans et produits bio), à Strée-Modave (artisans), à Corroy-le-Grand (créateurs), Vresse-sur-Semois, Gozée, Soignies (artisans), au Gîte Kaleo de Wanne-Trois-Ponts, à Namur (artistes et artisans) et à Wezembeek-Oppem (artisans) - liste non exhaustive.

À Metz également

Tradition germanique, les marchés de Noël sont aussi l’occasion de découvrir des villes hors de Belgique. Cologne, Aix-la-Chapelle, pour l’Allemagne, Strasbourg ou Metz pour la France. On l’ignore souvent mais le marché de Noël de Metz a été élu le troisième plus beau d’Europe lors du concours "European Best Christmas Markets". Les Marchés Enchantés et le Sentier des Lanternes ont déjà pris leurs quartiers d’hiver depuis le 18 novembre. Un peu comme à Liège, ce sont différents quartiers de la ville qui verront cinq places historiques s’animer. Le Sentier des Lanternes du Département de la Moselle courra sur plus de 2500 m2 avec 2000 lanternes et un nouveau mapping végétal. Les féeries lumineuses pourront se contempler au cours de balades en bateaux sur la Moselle, ou au sommet du City Skyliner, une tour panoramique dominant de ses 72 mètres la ville lorraine. Metz, c’est aussi le Pompidou avec différentes expositions consacrées à l’art moderne et contemporain : "Les Portes du possible", "Mimèsis", "Thomas Househago", "Shigeru Ban&Jean De Gastines").