C'est une question à laquelle peu de gens peuvent répondre car l'audition compte peu pour les Belges : les 3/4 ne s'en préoccupent pas et pourtant, 6 sur 10 sont atteints d'un trouble auditif plus ou moins sévère. Le point.

Pourquoi un comportement si léger face à une problématique qui ne va cesser d'augmenter ? "L’ignorance générale quant aux causes et aux conséquences des lésions auditives", pointe la société Audika dans une enquête sur le sujet réalisée à l'occasion de la Journée internationale de l'audition. Menée par iVox, ce sondage montre aussi que l'audition a pourtant un impact conséquent sur la vie sociale : près de 77 % des Belges doivent ainsi se concentrer davantage pour comprendre les autres.

"Pour certaines personnes, la perte d'audition est légèrement gênante, mais pour beaucoup d'autres, elle peut conduire jusqu’à l’isolement social. Et les acouphènes – des bourdonnements constants et persistants – ont souvent des conséquences désastreuses sur le bien-être", explique Frans Story, General Manager d'Audika.

Voilà toutes les idées reçues qu'il entend souvent au sujet de l'audition.

La perte d’audition est un problème lié à l'âge

71 % des personnes de plus de 55 ans pour être précis. Cependant, le pourcentage est également très élevé chez les jeunes : 60 % des 35 à 54 ans souffrent d'une perte d’audition.

Les lésions auditives ne sont causées que par des pics de bruit extrêmes

L'une des idées fausses les plus dangereuses est de penser qu’on ne peut souffrir de lésions auditives qu'à la suite d'un pic sonore extrême comme une forte détonation ou un concert extrêmement bruyant. Mais la règle est simple : 80 décibels – le son d'un sèche-cheveux – est le volume le plus élevé que vous pouvez tolérer pendant 8 heures sans danger. Pour chaque 3 décibels supplémentaires, ce temps est réduit de moitié. Vous ne pouvez donc supporter le son d'un trafic intense (83 dB) que pendant 4 heures, celui d'une aire de jeu (86 dB) que pendant 2 heures et celui d'un iPod dont le volume est à 80 % (89 dB) que pendant une heure.

Les acouphènes sont rares

C'est une des formes les plus extrêmes de lésions auditives qui ne touchent pas seulement un petit groupe de malchanceux. Près d'un quart (22 %) des Belges en souffrent...

Un test auditif n'est pas utile si on n'a rien

 Un test auditif annuel est tout aussi important qu'une visite annuelle chez le dentiste et il est en outre gratuit."

Un appareil auditif est trop voyant

Ce n’est pas vrai non plus, ou du moins plus maintenant, avance Frans Story. Les appareils auditifs modernes sont à peine visibles, sont rechargeables et bourrés de technologies, telles qu’une connexion sans fil avec votre smartphone. Et surtout, quel est le problème ?