Parfois injustement délaissée pour le soleil espagnol, italien ou grec, l'Europe de l'Est regorge pourtant de trésors parfois bien cachés.


Alors que les vacances de Pâques prennent tout doucement fin, il est temps de déjà préparer les prochaines ! Mais que choisir, entre les centaines de destinations possibles et imaginables à travers le continent ? Pourquoi ne pas cibler, afin d'opter pour l'Europe de l'Est et ses joyaux parfois méconnus. Le billet est pris pour un long trip entre le nord de l''Estonie et le Monténégro.


TALLINN (ESTONIE)

La capitale de l'Estonie est peut-être l'une des plus belles villes à visiter du triptyque balte. Avec ses églises, ses cathédrales, ses châteaux et sa vieille ville, cette cité de 430 000 âmes a énormément à offrir. Evidemment, il ne faut pas raffoler des destinations exotiques, car le climat est relativement froid, y compris durant la période estivale. Que ne ferait-on pas pour marcher sur les pas d'Alexandre Nevsky et ses chevaliers du XIIIe siècle ?

© Reporters


KIEV (UKRAINE)

Quand on parle de l'Ukraine, on évoque souvent le conflit qui oppose le pays à la Russie dans le Donbass, situé dans l'est de cet immense état. Mais la capitale, Kiev, est pourtant diablement intéressante, avec sa cathédrale Sainte-Sophie et sa vie nocturne très développée. Véritable carrefour entre l'Occident européen et l'Orient russe, Kiev vaut vraiment le coup d'oeil et est sise à 900 kilomètres de Sebastopol, l'une des villes-clés du conflit ukraino-russe.

© Reporters


WROCLAW (POLOGNE)

La cité polonaise a succédé à Mons en tant que capitale européenne de la culture en 2016. A près de 6h de route de Varsovie se trouvent donc une superbe place du marché, avec son hôtel de ville majestueux, des dizaines de ponts et des ilôts où il fait bon se reposer avec un bon livre à la main ou autour d'un verre avec des amis. Dans la très catholique Pologne, les églises font évidemment partie des "musts", ainsi que les musées et l'Université de la ville.

© Reporters


KOSICE (SLOVAQUIE)

De l'ancienne Tchécoslovaquie, c'est sans doute la majestueuse Prague qui est la ville plus connue. Mais passer de l'autre côté de la frontière révèle pourtant bien des joyaux, à commencer par Kosice, une ville de 250 000 habitants qui se situe dans l'est du pays. Dotée d'une histoire très riche, entre les invasions mongoles et l'avènement de la grande Hongrie, Kosice possède quelques trésors architecturaux à découvrir... dans le calme, tant la majorité des touristes est plutôt concentrée chez le voisin tchèque.

© Reporters


NOVI SAD (SERBIE)

Plus au sud, l'Europe possède une région qui fut frappée par la violence et la guerre il y a de cela à peine 20 ans: les Balkans. Malgré cet épisode dramatique dans l'histoire du continent, certains des pays engagés dans ce conflit fratricide entre ex-Yougoslaves valent le détour. C'est notamment le cas de la Serbie, dont la capitale Belgrade est intéressante. Mais il y a également Novi Sad, au nord de Belgrade, avec son architecture et ses musées qui retracent l'histoire de cette ancienne cité romaine.

© Reporters


ZADAR (CROATIE)

Élue "Meilleure destination à voir en 2016" par un site spécialisé, cette ville croate qui a les pieds dans la mer Adriatique a beaucoup d'atouts: un climat idéal pour les vacances, une mer d'un bleu étincelant et une architecture magnifique. De quoi rappeler Dubrovnik, mais la masse de touristes en moins. Calme, zen, Zadar est le bon endroit pour le farniente et disparaître des radars le temps de quelques jours.

© D.R.


KOTOR (MONTENEGRO)

Bien calé entre la Serbie, l'Albanie et la Croatie, le Montenegro n'est pas le plus connu des anciens atomes de l'ex-Yougoslavie. Et pourtant, ses plages sont peut-être parmi les plus merveilleuses d'Europe. Au bord d'un bras de mer, on retrouve notamment Kotor, petit port délicieux, avec ses monts et ses vieux bâtiments remplis d'histoire. Au point d'être inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, rien que ça !

© Reporters


PLOVDIV (BULGARIE)

Autrefois la Thrace, la Bulgarie a su conserver son côté pur, laissant à la Grèce et à la Turquie voisines le soin d'attirer les vacanciers. Ceux qui préfèrent les pays avoisinants ne savent pas ce qu'ils ratent, notamment quand on se penche sur le cas de Plovdiv, capitale européenne de la culture en 2019. D'ici là, il reste à découvrir cette ville considérée comme la plus ancienne d'Europe. Et dont la structure se base sur 7 collines. Tiens, comme Rome...

© Reporters