Je visite des paysages miniatures à la Bellone

Confinée comme les autres antres de la culture, la Bellone, Maison du spectacle, continue d'abriter diverses facettes de réflexion, créativité et solidarité, regroupées par thématiques: #ACTIONS, #RÉPLIQUES, #INITIATIVES... C'est sous la bannière #CORRESPONDANCES que s'inscrit le projet Army of Me mené par Isabelle Bats (performeuse, autrice, metteuse en scène) et Laure Dufouleur (artiste plasticienne). Ensemble, jour après jour, elles élaborent un "jardin" réalisé sur base d'objets minuscules de collection (pièces d'échecs ou de mah-jong, figurines, boîtes d'allumettes...). Entre composition plastique et théâtre d'objets, ces échappées microscopiques ouvrent de vastes paysages. À suivre sur la page Facebook de la Bellone. M.Ba.

Je fais la java à Broadway

Amateurs de spectacles et de la langue de Shakespeare, nul besoin de vous désespérer. Broadway est à portée de clic. La plateforme broadwayhd.com propose un essai gratuit d’une semaine. De quoi admirer les classiques Miss Saigon, Carousel, Sweeney Todd, Oklahoma !, Kiss Me Kate, The Pirates Of Pezance, An American in Paris… mais également des productions plus récentes comme Kinky Boots, Lady Day at Emerson’s Bar&Grill, A Night with Janis Joplin. B.F.

J’écoute que ma vie n’est que miracles

Des chanteurs d’opéra de Bruxelles se sont unis à travers la Manche avec des chanteurs d’opéra d’Angleterre pour former un chœur virtuel géant en chantant Ma vie n’est que miracles. La sortie de PUSH (à voir sur YouTube et en intégralité sur le site de la Monnaie) ce lundi 20 avril, coïncide avec la libération de 238 hommes, femmes et enfants qui ont sauté du train qui les transportait vers Auschwitz. PUSH raconte ainsi l’histoire de l’évasion de Simon Gronowski en avril 1943, inspirée par des Belges de la résistance et d’autres familles à Bruxelles qui ont caché et sauvé la vie de Juifs au plus fort de la Seconde Guerre mondiale.

Je rêve pour de faux avec Antonin De Bemels

Artiste visuel et aux modes d’expression divers, de la vidéo au dessin, en passant par le son et la sculpture, Antonin De Bemels fait du confinement un terrain de jeu par les mots. Ainsi surgit chaque jour, sur son profil Facebook, une fiction onirique façonnée à l’humour, infusée d’utopie, où poétique et politique se percutent. M.Ba.