J’explore le cinéma classique avec l’Institut Lumière

Après la Cinémathèque française, c’est au tour de l’Institut Lumière à Lyon, de mettre ses archives à la disposition des cinéphiles. Présidé par Thierry Frémaux, l’Institut Lumière organise, chaque automne, le festival Lumière consacré au cinéma classique, composé de rétrospectives, d'hommages, et de multiples entretiens. Durant toute la durée du confinement ; articles, podcasts, vidéos ou extraits de livres sont mis gratuitement à disposition des cinéphiles. Master class de Tilda Swinton, portrait d’André Cayatte par Bertrand Tavernier, dossier de la revue Positif à l’occasion de la remise du prix Lumière à Milos Forman en 2010 etc ; quantité de suggestions existent sur le site de l’Institut Lumière.

Je rends visite à Frida Kahlo

A Mexico aussi, les musées sont fermés, frustrant ainsi des milliers de fans de Frida Kahlo de pouvoir visiter sa mythique Casa azul, la maison bleue qu’elle partagea avec Diego Rivera. Si on y voit peu de peintures d’elle (elles sont plutôt au musée Dolorès Olmedo à Mexico), on y trouve le jardin et les pièces de la maison avec les milliers d’objets émouvants de son quotidien, ses habits, les photos, dessins, collection ethnographique, jusqu’à sa chaise roulante et sa prothèse de jambe. Pour répondre à cette frustration la Casa azul propose une visite virtuelle de la maison avec son tour on line sur le site museofridakahlo.org.mx G.Dt

J’écoute le DJ français Bob Sinclar en direct de l'Arc de Triomphe

L'organisation française "Cercle" est connue pour célébrer la musique électronique et programmer producteurs et DJ's dans des lieux sublimes comme Versailles ou Le Bourget. Ce lundi, c'est l'Arc de Triomphe qui servira de cadre à un DJ set du producteur hexagonal Bob Sinclar qui débutera à 20h02, soit juste après les applaudissements destinés au corps médical. Les dons récoltés pour l'occasion seront reversés à diverses organisations médicales françaises.

Je participe à des rencontres d’écrivain

Pour les auteurs dont les titres sont parus juste avant ou au début du confinement, il est difficile d’exister. C’est la raison qui a poussé la romancière Frédérique Deghelt à lancer des rencontres en ligne (à suivre sur la page Facebook Un endroit où aller). Soit la possibilité, chaque semaine, pour des libraires d’orchestrer des rencontres virtuelles avec des auteurs : les participants peuvent envoyer leurs questions au préalable. À ce jour, une trentaine d’auteurs sont inscrits et en attente de sollicitation. Jérôme Attal, Marianne Levy, Gaëlle Nohant, Colombe Schneck ou Christine Orban sont programmés prochainement. G.S.