Suite à la polémique suscitée par le clip de Robin Thicke, notamment chez les féministes, une troupe de Seattle a décidé de parodier « Blurred Lines » . Ce sont donc les hommes qui s'y dénudent sous un air aguicheur.

De nombreux clips de musique mettent en scène des femmes à moitié nues dans des scénarios dénoncés par les féministes comme totalement misogynes. Dans le tube de l'été « Blurred Lines », sorti en mars dernier, Robin Thicke fait défiler des mannequins topless, vêtus d'un unique string couleur chair, devant des hommes qui sont, eux, habillés. Cette chanson est dans toutes les têtes, mais son visuel n'est pas vraiment apprécié par certaines, si bien qu'une version plus soft a dû être tournée, n'échappant pas non plus à la censure de YouTube. "Les paroles et la vidéo dégradent les femmes et en font des objets, en utilisant un langage misogyne et une imagerie que beaucoup de personnes trouveront vulgaire et dérangeante", critiquait Katie Russel de l'association Rape Crisis dans The Independent

Cette fois, les rôles sont inversés. Mod Carousel, une troupe de burlesque masculin vient de détourner ce clip: ici, ce sont les hommes qui doivent se dénuder et aguicher. En passe de devenir un tube à part entière, cette parodie exploite les mêmes éléments, sauf que les femmes prennent la place de ces messieurs. Mod Carousel explique que de son point de vue, "c’est que la plupart des tentatives pour dénoncer la réification de la femme dans les médias par une inversion des rôles a tendance à ridiculiser le corps de l’homme, sans réellement mettre en avant les problèmes des femmes. Si bien que cela porte préjudice à tout le monde". "Nous avons fait cette vidéo pour montrer un éventail de sexualités autant que pour présenter femmes et hommes sous un jour positif, un monde dans lequel réifier les hommes est plus qu’acceptable et où les femmes peuvent être fortes et sexy sans répercussion négative", ajoute-t-elles dans la description de la vidéo.