Magazine

C'était l'un des moments cocasses de la campagne des municipales françaises: Caroline Bartoli, candidate à Propriano (Corse), avait difficilement bouclé une interview télévisée sur France 3 (voir la vidéo ci-dessous). Elle était apparue hésitante, rivée à ses notes, répondant parfois à côté... A priori, personne n'aurait misé sur un profil comme le sien. Et pour cause: elle remplaçait son mari, inéligible jusqu'en mai, au pied levé. 

Et c'est un succès! Caroline Bartoli a réalisé un score de 69,49% dès le premier tour des municipales ce dimanche. Son rôle est simple: garder la mairie "au chaud" jusqu'au moment où son époux, Paul-Marie Bartoli, pourra à nouveau se présenter. Pour l'instant, il est accusé d'avoir dépassé la limite autorisée de frais de campagne. 

Fin janvier, Caroline Bartoli déclarait sans fausse pudeur à Corse Matin qu'elle n'avait "aucune envie de commencer une carrière politique".