Natagora a lancé cet été son grand recensement des papillons à travers l'initiative "Devine qui papillonne au jardin".


Pour l'instant, plus de 2500 participants ont déjà encodé un total de 13 000 observations et les données continuent à affluer.

L’association de protection de la nature cherche à sensibiliser les particuliers à l’accueil de la vie sauvage au jardin. Et notamment à ces insectes lépidoptères fragiles et dont la population est en déclin... Or, ils sont très utiles, pollinisant de nombreuses plantes à fleurs. L'intérêt des papillons étant que, du fait de la longueur de leur trompe, beaucoup butinent des fleurs à corolles profondes, que les abeilles ne peuvent pas butiner.

Alors aidons-les en plantant des fleurs accueillantes ! Pour attirer les papillons dans son jardin ou ses jardinières, c'est simple : "il faut garnir les parterres et les balcons de plantes intéressantes tant pour les chenilles que pour les adultes. Pour ce faire, les plantes indigènes s’avèrent beaucoup plus adéquates que la plupart des horticoles ou des exotiques. Natagora propose d’ailleurs une liste de ces plantes en ligne sur le site de l’opération", explique Anne Weiserbs, biologiste chez Natagora.

Et attention à celui qu'on nomme "arbre à papillons", le buddleia : il attire les papillons adultes mais n'offre pas le support nécessaire pour déposer leurs oeufs et nourrir les chenilles !

A noter qu'en cette mi-juillet, vous allez voir apparaître des papillons migrateurs tels que le vulcain ou la belle-dame...

> Participer à l'opération à “Devine qui papillonne au jardin" sur www.natagora.be/papillons