Magazine

Les internautes se cotisent pour lui offrir des fleurs après ses paroles réconfortantes...

Il y a des personnes qui réchauffent le coeur, juste parce qu'elles sont elles-mêmes. Lundi, ces mots simples et humanistes étaient relayés par les internautes : "Nous fraterniserons avec les 5 millions de musulmans qui exercent leur religion librement et gentiment et nous nous battrons contre les 10.000 barbares qui tuent, soi-disant au nom d’Allah". Ces mots sont ceux d'une dame de 77 ans, Danielle, au micro de BFMTV, une vidéo largement partagée depuis ce lundi. Elle venait déposer des fleurs près du Bataclan. "C’est très important d’apporter des fleurs à nos morts, c'est très important de lire plusieurs fois le livre d'Hemingway Paris est une fête. Nous sommes une civilisation très ancienne et nous porterons au plus haut nos valeurs", a-t-elle ajouté. Cette voix anonyme contre l'amalgame et qui rappelle nos valeurs a ému la toile au point qu'un hashtag, #DesFleursPourDanielle, a été créé pour la remercier.


Mais qui est cette adorable « mamie » que les internautes souhaitent retrouver pour lui offrir des fleurs? Il n'a pas fallu longtemps pour que cette charmante dame soit identifiée. L'auteur et scénariste Karim Boukercha lance un appel sur Twitter. Clément, un internaute, la connaît : "c'est une pote à mon papi !". Danielle est une ancienne avocate et militante pour la dignité des femmes et pour les droits de l'homme. "Danielle nous propose plus de fraternité face à la barbarie. Proposons-lui plus de fleurs pour son humanisme", lance alors Karim sur Twitter avec le fameux hashtag et une cagnotte sur le site Leetchi.com.



"Je suis émue aux larmes"

La cagnotte a déjà gonflé à plus de 11 000 euros ! Bien entendu, cela fait beaucoup trop de fleurs pour une vieille dame. Danielle compte donc bien la verser à des associations. La « mamie » des internautes a été très touchée par ce geste et s'est dite "très émue, émue aux larmes de savoir qu'on lui offre des fleurs". "J'ai été étonnée moi-même", confie-t-elle sur BFMTV ce mardi. "Je suis très heureuse d'avoir pu faire du bien à de nombreux musulmans qui me disent 'merci madame'."

L'ancienne avocate connaît bien les lieux meurtris par ces différentes fusillades, ses bureaux se situent juste à côté du Bataclan. "Très égoïstement", comme elle dit, elle a d'abord appelé ses enfants et petits-enfants pour être rassurée qu'ils étaient bien en sécurité. La réaction de n'importe qui... " Je suis atterrée que ce soient des jeunes qui ont l'âge de mes petits-enfants qui ont été massacrés", dit-elle ensuite avec beaucoup d'émotion. Aujourd'hui, elle a réchauffé le coeur de milliers de Parisiens, de toute origine ou confession que ce soit. Et au milieu de la barbarie, des armes et des assauts, cela fait du bien...