Un enfant qui naît, c'est tout une intendance à gérer : lit, maxi-cosi, poussettes, vêtements, chauffe-biberons et tellement plus encore. Sauf qu'aujourd'hui, on emprunte volontiers à la famille et aux amis et les vêtements de seconde main ont désormais de beaux jours devant eux. Et quand c'est le 2e ou le 3e enfant, on a déjà du matériel en stock.

Il peut tout de même être intéressant de faire une liste de naissance qui fait plaisir en aidant des femmes qui attendent des bébés dans d'autres parties du monde où le suivi, les soins, l'hygiène et la sécurité sont bien moins développés qu'en Belgique.

L'ONG Memisa a mis au point une liste de naissance permettant d'aider les femmes en Afrique à accoucher dans de meilleurs conditions. Cette ONG travaille pour l’accès à des soins de santé de qualité pour tous. Dans ce cas précis, Memisa aide plus particulièrement les mamans et futures mamans en RD Congo. En 2019, 126 parents ont choisi de créer une liste de naissance Memisa, ce qui a permis à l'organisation d'acheter des ambulances motorisées et d'équiper plusieurs centres de santé.

Les futurs parents peuvent se rendre sur le site de Memisa et suivre les étapes pour personnaliser leur page. La liste de naissance solidaire peut être partagée avec sa famille et ses proches.

Des exemples ?

- Avec 40 euros -ou un sac de couchage sur une liste de naissance classique- Memisa finance une césarienne qui sauverait la vie de la maman et du bébé
- Avec 142 euros -ou un matelas pour un lit d’enfant sur une liste de naissance classique- Memisa fournit un kit de base d'équipement médical pour une maternité
- Avec 401 euros – ou une poussette sur une liste de naissance classique- Memisa fournit une trousse chirurgicale pour les césarienne.

Pour cette année, Memisa a demandé à l’illustratrice belge Valentine De Cort d'apporter un nouveau design à ses listes de naissance.

© Valentine De Kort