La présidente d’honneur du Parti Chrétien-Démocrate français n'a pas sa langue dans sa poche, ni son smartphone. Très présente sur les réseaux sociaux, elle en a compris la logique d'instantanéité sans conserver la rigueur nécessaire. En résulte une suite de bourdes, tant sur les ondes que sur Twitter. Les Inrocks ont compilé un petit best-of de ces instants de grâce.


Christine Boutin confond deux personnalités

Ce lundi 2 février, Christine Boutin reproche à Augustin Legrand, cofondateur de l'association "Les enfants de Don Quichotte" et conseiller d'Europe Ecologie Les Verts en Île-de-France, d'avoir retourné sa veste pour avoir rejoint le FN et être devenu plume de Marine Le Pen. Oui, mais: ce n'est pas Augustin Legrand qui a viré bleu marine, mais Aurélien Legrand, ancien membre du NPA ayant rejoint le FN en 2013, qui officie en tant que plume depuis septembre 2014.



Christine Boutin cite le Gorafi, sans douter

Le 3 février 2014, Christine Boutin évoque la Manif pour tous, invitée sur le plateau de BFMTV. “Il s’agit simplement d’un recul [du gouvernement] […] J’ai pris un petit papier : on parle du côté du gouvernement de ”stratégie provisoire d’avancement à potentialité différée”. Perdu: la source qu'elle cite a tout inventé, elle. Normal, il s'agit du Gorafi, le site parodico-satyrique français. Un cadeau que le site ne pouvait espérer.


Christine Boutin confond deux comptes Twitter

En septembre 2013, la présidente d'honneur du Parti Chrétien Démocrate veut attaquer Vincent Peillon et sa charte de la laïcité. C'est donc tout naturellement qu'elle envoie son tweet à @Peillon, soit Didier Peillon, qui n'est pas Vincent mais bien directeur du mécénat de l'Université catholique de Lille. Un mécène d'une université catholique qui veut faire "disparaître la religion catholique", c'est plutôt rare.

© reporters

Christine Boutin s'auto-censure avec un an de retard

Évoquant les propos de Najat Vallaud-Belkacem au sujet de Nicolas Sarkozy, Christine Boutin tweete: "Des propos indignes." Sauf que les propos de Najat Vallaud Belkacem ont un an...

© inrocks

Christine Boutin menace Nicolas Sarkozy d'une bombe atomique

En 2011, Christine Boutin est candidate à l'élection présidentielle. Pour cela, elle a besoin des 500 signatures de maires du pays. Elle menace Nicolas Sarkozy de "lâcher sur lui une bombe atomique" si elle ne les a pas. "Quand on me cherche, on me trouve" scande-t-elle au micro d'Europe 1.

Sacrée Christine!