Une blague sexiste "anodine" faite entre garçons peut forger dans leur esprit une mauvaise image de la femme et les mener vers des comportements inacceptables. C'est le message que l'association Care International a tenu à faire passer dans cette vidéo.


Dans un clip qui vise à dénoncer le sexisme dont peuvent faire preuve les hommes à l'égard des femmes, un jeune bébé (toujours dans le ventre de sa mère) s'adresse à son père. Le bébé en question est une fille. Elle demande à son père de la protéger des garçons. Selon elle, le sexisme (qui peut mener à la violence envers les femmes) serait dû à des habitudes que les hommes prennent en étant jeunes, à des blagues graveleuses qu'ils font sans mauvaise intention mais qui, par la suite, contribuent à donner une mauvaise image de la femme.

"Cher papa, merci de t'occuper aussi bien de moi même si je ne suis pas encore née. Mais je dois te demander une faveur, c'est à propos des garçons. Quand j'aurai 14 ans, les garçons de ma classe risquent de me traiter de salope, de pute. Ce sera juste pour rire, bien sûr. Peut-être que toi aussi tu l'as fait quand tu étais jeune en essayant d'impressionner les autres garçons. Je suis sûre que tu ne le faisais pas avec de mauvaises intentions. Mais il n'empêche que certaines personnes ne comprendront pas la blague. Quand j'aurai 16 ans, les garçons voudront mettre leurs mains dans mon pantalon alors que je serai trop bourrée pour tenir droite. Quand je dirai non, ils rigoleront. C'est drôle, non?".

La jeune fille continue avec plusieurs exemples d'expériences qu'elle risque de vivre aux côtés de garçons. A 21 ans, elle risque d'être abusée dans la rue. Lorsqu'elle trouvera le fiancé parfait, celui-ci cessera un jour de l'être et l'insultera ou la frappera, juste parce qu'il est énervé. "Je serai confuse, ne sachant pas si j'ai fait quelque chose de mal ou non et je resterai parce que je l'aime et qu'on était le couple parfait auparavant... jusqu'au jour où il sera à deux doigts de me tuer".

La vidéo de l'association norvégienne Care International se termine de cette manière : "Cher papa, c'est ce que je voudrais te demander, comme chaque chose en entraîne une autre, je souhaiterais que tu mettes fin à tout ça avant même que cela commence. Ne laisse pas mon frère traiter les filles de pute, parce qu'elles ne le sont pas. Et, un jour, si ces blagues continuent, un garçon finira par croire que les femmes le sont réellement..."

Une mise en garde qui a été vue près de 4 millions de fois.