L'Université de Sheffield veut promouvoir l'allaitement. Dans ce but, les chercheurs britanniques vont payer un groupe de femmes aux revenus modestes pour qu'elles continuent à allaiter jusqu'à ce que leur bébé ait six mois. Selon un article du Guardian, ces 130 mères du Yorkshire et du Derbyshire sont membres de communautés qui stigmatisent l'allaitement. Si l'expérience est une réussite, les chercheurs vont conseiller au gouvernement d'étendre le programme au niveau national.

"Des femmes nous disent que c'est immoral car les seins sont sexualisés. Une femme à faible revenu nous dira souvent que c'est embarrassant d'allaiter son enfant en public ou même à domicile", explique Dr Clare Relton qui conduit le projet. "Le fait de ne pas allaiter est un facteur d'inégalité", poursuit-elle.

Selon l'UNICEF, l'allaitement des nourrissons aurait plusieurs avantages : "un impact profond sur la la survie, la santé, la nutrition et le développement de l'enfant."