Un enterrement pour moins de 1.000 €, ce sera bientôt possible dans toute la Belgique. Le 1er novembre prochain, l’entreprise funéraire low-cost Budget Funerals s’ouvrira à tout le territoire belge. Elle propose des obsèques à prix dérisoires en réduisant au minimum la cérémonie.

Jusqu’ici, Budget Funerals se cantonnait uniquement à Bruxelles mais un an à peine après sa création, le succès a poussé l’entreprise à voir plus grand. La signature de partenariats avec différents intervenants locaux a rendu possible cette extension.

Ce succès s’explique par une évolution des mœurs que l’on observe en France et en Allemagne depuis quelques années. Car il n’est pas toujours facile de débourser 5.000 € (prix moyen d’un service funéraire en 2012 d’après Budget Funerals) pour le décès d’une personne très éloignée. Surtout en temps de crise.

Uniquement accessible sur Internet et par téléphone, avec une équipe restreinte, le funéraire low-cost se focalise sur l’essentiel. Le prix de base d’une inhumation ne s’élève plus qu’à 995 € (1.595 € pour une crémation). Attention, toutefois, aux détails de la facture, car certains coûts peuvent varier en fonction de la commune où l’on enterre. Les taxes locales de certaines communes peuvent saler la note jusqu’à 200 € !

De plus, pour obtenir un coût si faible, Budget Funerals s’en tient au strict minimum : cercueil en bois imposé, cérémonie de 15 minutes maximum, etc. Les porteurs du cercueil sont en supplément (250 €), ainsi que la messe (250 €). Les fleurs ne sont pas servies non plus. Pour cela, il faut se rendre chez le fleuriste.

Bref, l’addition pourrait être plus sévère que prévu mais elle reste tout de même nettement inférieure aux prix des services funéraires traditionnels.