Dix femmes de conviction qui font du bien

E.W. & M.Le Publié le - Mis à jour le

Magazine Pour faire mentir Choderlos de Laclos qui écrivait dans "Les Liaisons dangereuses" : "L' homme jouit du bonheur qu'il ressent, et la femme de celui qu'elle procure." Pour montrer que les femmes portent des combats, lancent des initiatives et existent dans la société au même titre qu'un homme, il y a des femmes de conviction qui portent haut, non pas nécessairement toujours la cause féministe, mais les femmes, leurs droits, le fait d'être une femme et de pouvoir le revendiquer. Et déjà ça, ça change quelque chose !

Nous en avons sélectionné dix qui ont marqué l'actualité depuis mars 2013. Mais il y en a tellement d'autres... Heureusement.

Christiane Taubira
On retient l'attitude digne de la Garde des Sceaux française face à ce qu'elle a appelé "l'impensable". Traînée dans la boue durant les débats (et les combats) autour du mariage pour tous, elle a réagi avec superbe et une grande réflexion devant la bêtise humaine et la haine dont elle a été l'objet. Elle en a tiré un livre "Paroles de liberté" (Flammarion, 128 pages, 12 euros), sorti ce 5 mars dans lequel elle assène : « Le temps n'est pas à l'ordinaire. Sinon l'ordinaire du malheur qui s'annonce et que l'on choisit d'ignorer » , écrit la ministre dans publié le 5 mars.



Eve Ensler
Elle ne s'est pas contenté d'écrire "Les Monologues du Vagin" qui ont été joués partout dans le monde. Elle est une activiste de la condition féminine. Sans relâche. Là, elle soutient "One Billion Rising", la campagne lancée à l'occasion du 15e anniversaire de V-Day, la fondation qu'elle a créée. OBR veut faire entre au monde que "Aujourd’hui, à travers le monde, un milliard de femmes (une femme sur trois sur la planète) sont violées ou battues au cours de leur vie. Ce sont donc UN MILLIARD de mères, de filles, de soeurs, de partenaires et d’amies qui sont violentées."


Diane Von Furstenberg
Styliste de mode, elle n'est pas féministe mais elle a toujours oeuvré à être une femme libre et à libérer les femmes. A la question "Rendre les femmes plus fortes, l’une de vos priorités ?" elle nous répondait l'année dernière : " Tout ne fait qu’une seule entité. Mon métier et ma vie entière sont dédiés à donner confiance aux femmes, que ce soit avec une robe, un accessoire ou une parole. Si l’une d’entre elles a l’ambition d’une carrière, elle doit y croire et travailler… beaucoup travailler ! Et puis, si je n’avais qu’un voeu pour la femme de demain, j’aimerais qu’elle arrête d’avoir peur de vieillir. L’âge est le
témoignage d’avoir vécu… L’âge et l’amour, c’est la vie
." Et c'est la papesse de la mode à New York qui le dit !


Malala Yousufzai
Cette militante des droits de la femme pakistanaise est le symbole de la lutte pour l'éducation des filles. En 2013, elle est la plus jeune personne nominée au prix Nobel de la paix qui est remporté par l’ Organisation pour l’interdiction des armes chimiques . Inlassablement, la lauréate du prix Sakharov pour les droits de l'Homme alerte la communauté internationale sur les inégalités et les violences faites aux femmes et aux enfants. Elle n'a que 16 ans...



Amina Sboui

Ex-première Femen tunisienne qui a quitté le mouvement pour différend idéologique (les manifestations qui avaient eu lieu pour sa libération ont tourné au combat anti-religieux selon elle), Amina continue à ne pas mâcher ses mots et à dénoncer, depuis la France où elle est installée les droits des femmes bafoués en Tunisie.



Isabella Lenarduzzi
Isabella Lenarduzzi est une entrepreneuse sociale et femme d'entreprise. Ses centres d’intérêt : l’émancipation des femmes, l’éducation, la formation, l’entrepreunariat, l’innovation et la construction européenne. C'est surtout une infatigable agitatrice d'idées et de débats concernant la place des femmes dans l'entreprise. Elle a créé la Woman's Jump Academy, qui offre notamment aux femmes des ateliers pratiques leur permettant de grandir professionnellement.


Hafida Bachir
Femme engagée, Hafida Bachir est présidente du mouvement féministe Vie Féminine depuis 2006. Le mouvement défend sans relâche les droits des femmes : droits économiques et sociaux, santé... Durant toute l'année, le mouvement a organisé sa 'Caravelle des droits des femmes ', qui est allé à la rencontre de femmes dans plusieurs villes du pays afin de les informer sur leurs droits. La Caravelle termine sa course à Bruxelles, ce 8 mars, pour fêter le chemin parcouru et trouver l'énergie de poursuivre la route. Et les projets ne manquent pas . Leur dernière revendication en date : la création d'un Ministère des Droits des Femmes en Belgique.

Rachida Aziz
Cette jeune styliste bruxelloise d'origine marocaine a lancé en 2008 sa marque Azira, une ligne de vêtements modulables destinés à des femmes musulmanes actives. Elle a implanté sa boutique entre le quartier Dansaert, QG de la mode, et Molenbeek... Un emplacement symbolique pour cette femme inspirante désireuse de construire des ponts entre les communautés et d'encourager l'émancipation des femmes. Elle s'attache aussi à créer une mode éthique, respectueuse des travailleurs et de l'environnement. Militante convaincue pour la cause de toutes les femmes, elle est à l'initiative de la charte “My Choice Not Yours”, qui appelle au respect des choix de chacun et de chacune en vue d'un meilleur vivre ensemble. 


Hillary Clinton
Lors de la Quatrième Conférence mondiale de la femme des Nations Unies en 1995, elle aura cette célèbre phrase : « Si un message de cette conférence résonne, alors c'est bien celui-ci : les Droits de l'Homme sont les Droits de la femme et les Droits de la femme sont les Droits de l'Homme ».Près de 10 ans après, elle continue à combiner un rôle politique de premier plan avec son métier d'avocate et de défenseuse des droits des femmes.


Sheryl Sandberg
Femme d'affaires américaine, directrice des opérations de Facebook, elle occupait la dixième place de la liste des femmes les plus puissantes du monde par le magazine Forbes. En 2013, elle publie un livre pour exhorter les femmes à avoir de l’ambition et à se mettre en avant, "Lean In" traduit en français sous le titre d’"En avant toutes" (éd. JC Lattès). Elle y encourage également les couples à se répartir les tâches ménagères et à se partager la prise en charge des enfants...

E.W. & M.Le

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM