Magazine

Ce sont des designers de Gand qui l'ont conçu. Quoi ? le rêve de tout festivalier qui même avec sa tente "2 secondes" aura toutes les chances de mal dormir sur son petit matelas en mousse. Sans compter l'humidité et la facilité de s'y faire voler quelques affaires. Cela s'appelle B-And-Bee et c'est une sorte de ruche géante comprenant des "alvéoles" permettant aux festivaliers de dormir au sec, sur de vrais matelas.

Esthétique, pratique, confortable, économe en places, B-and-Bee n'a cessé de se faire remarquer depuis sa conception sur papier ! La première utilisation en live de cette ruche humaine modulaire a lieu au DOK de Gand, un festival pluridisciplinaire qui s'ouvre tous les dimanches de mai à fin septembre dans le cadre des Gentse Feesten.

Deux sociétés, Compaan et Labeur vzw sont en fait à l'origine de cette ruche-hôtel. Il y a un an, elles remportaient un prix avec ce concept nouveau à Anvers. Le duo s'est ensuite associé avec One Small Step et Achilles Design et a pu décrocher une sélection au CICI 2014, la conférence internationale des villes innovantes (formidable et reconnu tremplin pour l'innovation) avec le soutien de Flanders DC et IWT.

Cette sélection, outre le coup de projecteur bienvenu qu'elle a donné au projet a permis de faire naître concrètement B-and-Bee. Six "alvéoles" B-and-Bee ont été construites grâce à l'aide financière de CICI.


Des lits king-size au festival !

© © Hannes Geipel, Achilles Design

Cette ruche est composée d'une structure en bois, enveloppée d'une bâche protectrice. Chaque "chambre" recèle un endroit pour y glisser ses bagages, un casier cadenassé, une lampe et une prise électrique. Mais surtout, la cellule est équipée d'un lit king-size confortable qui peut se transformer en canapé pour accueillir du monde !

Les concepteurs qui sont résolus à pousser leur idée jusqu'au bout ne cessent d'engranger les remarques des premiers utilisateurs qu'ils soient "dormeurs" ou organisateurs de festival. De même, ils font en sorte que tout le process de transport, implantation et maintenance soit souple et efficient.


© © Hannes Geipel, Achilles Design

"Tout ce qui est derrière B-and-Bee est fondé sur l'économie sociale. Et les matériaux sont durables de manière à contribuer à l'effort de réduction de l'empreinte écologique des festivals", expliquent encore les concepteurs.

© © Hannes Geipel, Achilles Design

Pendant tout l'été, B-and-Bee est allé à la rencontre des festivaliers et des organisateurs de festivals, qui tous ont montré leur engouement pour cette nouvelle expérience d'hébergement modilaire et durable.

Durant l'automne, tout va être goupillé autour de B-and-Bee pour que le concept soit totalement prêt pour la saison des festivals 2015.

© © Hannes Geipel, Achilles Design