On a tendance à se dire qu'écouter de la musique nous aide à nous concentrer sur notre travail. Oui mais... des spécialistes ont fait le point et ça n'est pas "aidant' pour tous les types de tâches.

Dans les open spaces, il n'est pas rare de voir les employés avec un casque ou des écouteurs vissés sur les oreilles. Du bruit harmonieux pour contrer le brouhaha ambiant. Ou une façon de se concentrer en se mettant dans sa bulle, entend-on le plus souvent pour justifier cette manie de plus en plus répandue.

Cependant, il y a musique et... musique et les études scientifiques sur le sujet ne sont pas toutes d'accord. La dernière en date, parue en 2019 dans Applied Cognitive Psychology, montrait que globalement, cela nuisait à la créativité. Ces travaux décryptés par le Time à l'époque établissait que, quel que soit le type de son, (musique connue par l'écoutant, musique sans paroles, genre aimé ou découverte totale), il distrayait avant tout le travailleur du sens premier de sa tâche.

De la musique mais pas pour toutes les tâches

Pourtant, les casques et autres pods ne sont pas à abandonner pour autant. Une autre étude a démontré qu'une musique entraînante et dynamique aidaient les personnes qui devaient se lancer dans un travail faisant appel à leur créativité. En résumé, comme le signale SantéMag, "la musique est déconseillée lorsqu’on doit résoudre un problème qui demande de l’attention et de la concentration. Elle n’est pas non plus utile lorsqu’on étudie un problème". Mais en revanche, quand on bloque sur une chose, qu'on tourne en rond à la recherche d'une idée, qu'on veut s'engager dans un processus créatif, alors là, écouter ses playlists ou albums préférés peut aider considérablement. Elle produit en quelque sorte une errance mentale, un moment d'oisiveté tout à fait utile au cerveau.

Pour bien en tirer profit, on peut suivre aussi les quelques conseils de Barbara Oakley, une professeure d'Oakland à l'origine de cours en ligne sur l'apprentissage parmi les plus populaires au monde.

Pour elle, mieux vaut ne pas écouter la musique fort, cela nuit à la concentration. De même, écouter de la musique avec des paroles que l'on comprend tout en révisant un cours par exemple n'est pas recommandé : ces deux flots de mots sont interprétés par la même zone du cerveau.

Enfin, si l'on veut pouvoir se couper du monde, on peut toujours avoir recours au casque anti-bruit qui permet d'éloigner toutes les interférences sonores... et humaines : on a moins tendance à venir parler aux personnes avec un casque sur les oreilles ! L'inconvénient de ce genre de casque : son prix encore élevé.