Une grosse mésaventure pour ces deux Françaises qui s'attendaient à tout sauf à ça...

Dimanche 18 août, deux jeunes femmes arrivent pour des vacances sur une île près de Split, sur la côte Adriatique en Croatie, écrit Le Parisien. "La villa que nous avons réservée et payée 6 420 euros pour un groupe de 10 personnes, située sur l’île de Hvar s’avère être une arnaque" , dénonce l’une d’elles, qui se présente sur son compte Twitter sous le nom de Julie Felice.


Son amie Chloé prend le relais dans les commentaires en indiquant : "On avait trop trop hâte et arrivées sur place, on trouve un terrain vague."


Plusieurs internautes plaignent alors ces deux touristes françaises tandis que d'autres s’amusent de leur situation. Le tweet prend toutefois de l'ampleur et les messages sont "likés" plus de 20 000 fois avec autant de "retweet".18 000 commentaires sont également postés pour critiquer l'agence de réservation de biens en ligne, Booking.com. Une exposition sur les réseaux sociaux dont se serait bien passée l'entreprise.

"Sincèrement désolé", a commenté l'agence Booking via Twitter. Le site internet 'l’Obs' a alors contacté l'agence pour avoir plus d'informations sur cette mésaventure. L'agence a indiqué avoir "remboursé la totalité de leur réservation initiale". Mais pas seulement : "Nous avons également pris en charge la réservation d’un nouvel hébergement et leur avons offert une compensation financière."

Selon Julie, contactée mardi soir par L'Obs toujours, le remboursement est en cours. En revanche, "rien de concret" n’est prévu selon elle concernant la compensation financière.

Booking a toutefois précisé mercredi qu’elle proposait une compensation de 5 000 euros et qu’elle couvrirait les frais de relogement une fois la facture reçue.