Les enfants (comme certains adultes) rechignent souvent à participer aux tâches ménagères. Il est ainsi très compliqué de pousser un enfant à ranger sa chambre ou à débarrasser la table alors qu'il pourrait mettre ce temps à profit pour jouer. Heureusement, il semblerait que la science ait une solution.

Comme l'explique The Conversation, il suffirait de stimuler l'imagination de l'enfant pour le pousser à s'investir dans une tâche ennuyeuse. Plutôt que de simplement lui demander de ranger sa chambre, il faudrait plutôt construire un scénario autour de lui. Imaginez par exemple que vous êtes des "pelleteuses magiques" et que vous devez absolument vous débarrasser de toutes les pierres (jouets) qui vous entourent avant qu'une catastrophe ne se produise. Ou encore que vous êtes des super-héros et que, plus vous mettez des pierres précieuses (jouets) dans leur coffre, plus vos pouvoirs seront puissants.

Des expériences ont montré que lorsqu’on demande à des enfants de 6 ans de se mettre dans la peau de Bob le bricoleur ou de Dora l’exploratrice, ils étaient davantage motivés à réaliser des tâches ennuyeuses.

Les pouvoirs de l'imagination

Selon l'expert russe Lev Vygotsky, "l'imagination est le moteur du développement des enfants à la période où la réalité ne suffit plus à attiser leur curiosité". C'est principalement le cas pour les plus jeunes, entre 2 et 7 ans. 

En plus de les faire participer aux tâches ménagères, stimuler l'imagination des enfants a bien d'autres avantages. Des expériences ont montré que les enfants qui faisaient souvent appel à leur imagination avaient une meilleure concentration et une meilleure mémoire.

De même, les mettre dans la peau d'un personnage inventé leur permet de changer de point de vue et de se rendre compte de ce que l'autre ressent. Ils seraient donc plus enclins à faire preuve d'empathie et à contrôler leurs émotions.