Les femmes continuent à prendre en charge la majeure partie des tâches domestiques et parentales, mais le nombre de couples dans lesquels l'homme réalise davantage de travail domestique que sa conjointe augmente et atteignait un quart en 2010, selon une étude.


Les auteurs, membres de l'Ecole nationale de la statistique (Ensae) et de l'Institut national d'études démographiques (Ined), ont étudié l'évolution du temps consacré aux tâches domestiques et parentales par les hommes et les femmes depuis 25 ans.

En dépit de la montée de l'activité professionnelle féminine, les femmes consacrent toujours plus de temps que les hommes aux tâches domestiques (entretien de la maison, du linge, courses, tâches administratives, bricolage, jardinage, soin d'animaux domestiques): un peu plus de 3 heures par jour en moyenne en 2010 comparé à 1h45 pour les hommes, soit un écart de 78 minutes (il était de 138 minutes en 1985).

Si l'écart s'est réduit d'une heure depuis 1985, c'est parce que les femmes ont diminué le temps consacré aux tâches domestiques: elles y passent 69 minutes de moins en 2010 que 25 ans plus tôt, et les hommes 9 minutes de moins, note cette étude dans la revue "Economie et statistique" diffusée par l'Insee. Plus d'un quart des hommes (27%) fournit désormais davantage de travail domestique que leur conjointe, alors qu'ils n'étaient que 17% vingt-cinq ans auparavant.


Les tâches domestiques restent très sexuées

Si le temps consacré aux tâches domestiques a diminué, à l'inverse, celui consacré aux enfants (soins, aide aux devoirs, loisirs, transport) a augmenté, particulièrement pour les hommes. Il est passé pour ces derniers de 22 à 41 minutes par jour en moyenne, et pour les femmes de 82 à 95 minutes.

Pour les femmes, la charge domestique augmente avec le nombre d'enfants, les mères de trois enfants et plus consacrant chaque jour 41 minutes de plus aux tâches domestiques que les femmes sans enfant. Pour les hommes au contraire, le travail domestique diminue quand la descendance s'accroît. Le temps parental augmente avec le nombre d'enfants, mais seulement pour les femmes.

Les tâches domestiques restent très "sexuées": aux femmes les tâches plus répétitives comme le ménage, le linge et la cuisine, aux hommes le bricolage et le jardinage. Cependant, cette spécialisation des tâches s'est réduite dans la dernière décennie, les femmes consacrant moins de temps à la cuisine, la couture et au linge.

Les tâches parentales ne sont pas non plus les mêmes. Près des trois quarts des soins aux enfants, de leur suivi scolaire et des trajets d'accompagnement sont réalisés par les mères, tandis que les activités de jeux et socialisation sont également partagées entre hommes et femmes.

Sur les 25 dernières années, la progression du temps parental des hommes tient surtout à une plus grande implication dans les soins aux enfants, qui ont augmenté de 10 minutes par jour.