Une unité spéciale de la police de Berlin à la recherche de l'auteur présumé de l'assassinat d'une artiste de 41 ans, est intervenue par erreur au domicile d'un Belge qui n'avait rien à voir avec l'enquête. Franky van S., 51 ans, a été victime d'une confusion d'identités, a fait savoir jeudi un porte-parole de la police allemande. L'homme ressemblait fortement au suspect qui est également de nationalité belge et se nomme Franky S. Le corps de l'artiste de 41 ans a été retrouvé dans son domicile incendié de Berlin-Kreuzberg. Les caméras de surveillance ont montré que la victime avait été raccompagnée par un homme quelques heures avant sa mort.

Franky van S. a aperçu l'avis de recherche de la police dimanche sur une site internet et s'est dit que le descriptif lui ressemblait, raconte-t-il dans les médias allemands. La police était à la recherche d'un quinquagénaire grisonnant avec des lunettes. Les forces de l'ordre sont ensuite venues l'interpeller à son domicile.

Prenant conscience de la confusion, les agents ont présenté leurs excuses et offert une aide psychologique au Belge.

L'homme, sous le choc, va recourir à l'aide d'un avocat à la suite de cette erreur policière.