Les élèves d'une école primaire iranienne se sont rasé la tête mercredi pour soutenir l'un de leurs professeurs qui souffre du cancer, une maladie qui fait de nombreuses victimes chaque année en Iran, ont rapporté les médias locaux.

Selon l'agence officielle Irna, les enfants de l'école Ayatollah Massoumi à Hamedan (environ 300 km au sud-ouest de Téhéran) se sont rasé le crâne en solidarité avec leur professeur de sport, Mohammad Reza Ghaderi, un ancien champion d'Iran de cyclisme.

Lors d'une cérémonie à l'école primaire, Majir Khezriyan, l'un des amis du professeur, a souligné que l'enseignant adorait son travail et ses élèves, rapporte l'agence Mehr.

Mohammad Reza Ghaderi, 36 ans, s'est dit lors de cette cérémonie "très heureux de l'amour et de l'affection des enfants". "Je sens que Dieu m'a donné une nouvelle vie", a-t-il lancé.

Ce genre de geste de solidarité n'est pas rare en Iran, où le cancer est en forte augmentation ces dernières années. En janvier 2014, un maître d'école du Kurdistan iranien (nord-ouest) avait défrayé la chronique en se rasant la tête, suivi par ses 20 élèves, en solidarité avec l'un d'entre eux qui avait perdu ses cheveux à la suite d'un traitement contre le cancer.

En mai 2014, Mohammad Esmaïl Akbari, directeur du centre de recherches sur le cancer à l'Université Shahid Beheshti de Téhéran, avait estimé que 90.000 nouveaux cas étaient répertoriés chaque année. Les professionnels de santé soulignent le fort taux de fumeurs dans la population et le haut niveau de pollution dans certaines parties du pays.