Cette question, de nombreuses personnes se la posent. Des études montrent que l'aluminium serait toxique pour l'homme. Or, on le retrouve dans pas mal de produits de notre quotidien. Doit-on complètement chasser cette substance ? Où la trouve-t-on ? Quand doit-on être attentif ? Le Conseil supérieur de la Santé s'est récemment penché sur le sujet en examinant les antitranspirants.


Les principales sources d'exposition :

- l'alimentation, y compris les transferts via les matériaux métalliques en contact avec les aliments (feuilles ou barquettes en aluminium, ustensiles de cuisine);

- certains types d'antiacides et l'aspirine tamponnée;

- les vaccins;

- les cosmétiques (dentifrices, rouges ou brillants à lèvre et surtout les antitranspirants).


Toxique ?

Jusqu'à présent, on ne relève fort heureusement aucun décès directement lié à l'aluminium, l'exposition restant faible pour la majorité des humains. Mais des tests ont été réalisés sur des rongeurs en laboratoire. Les chercheurs ont pu constater que la toxicité de cette matière affecte surtout le système nerveux et les reins. Chez les personnes fortement exposées (dialysées avec une eau à forte teneur en aluminium, les travailleurs inhalant des poussières d'aluminium, etc.), on a pu observer une diminution des capacités cognitives. Selon les études scientifiques, il existe sans doute un lien entre cette substance et la maladie de Parkinson ou d'Alzheimer, mais les tests sur des animaux n'ont pas encore pu déterminer si elle était responsable également de cancers lors d'une absorption orale. Par contre, ce qu'on sait, c'est que l'aluminium peut influencer la fertilité, le développement et celui du système nerveux.


Quid des cosmétiques ?

Dans la majorité des déodorants et antitranspoirants, on retrouve le chlorhydrate d'aluminium. Mais pour le moment, aucune étude n'a permis de faire le lien entre le cancer et l'exposition d'aluminium via la peau. En l'absence de données exactes et solides, le Conseil supérieur de la Santé propose quelques recommandations (voir ci-dessous).

Les produits cosmétiques doivent en effet se soumettre à certaines règles européennes. Ainsi, les antitranspirants vendus sur le marché sont normalement certifiés « sûrs pour la santé humaine » lorqu'ils sont utilisés dans des conditions normales et raisonnables.


Quand éviter d'utiliser des produits à base d'aluminium ?

- Evitez les déodorants et antitranspirants sur une peau lésée ou directement après l'épilation.

- Ne pas utiliser ou en tout cas limiter les antitranspirants durant la grossesse.

- Limiter l'usage d'antitranspirants contenant beaucoup de sels d'aluminium. Il faudrait que leur concentration soit mieux indiquée et qu'ils soient vendus en pharmacie.

- Attention, les produits dits naturels (comme la pierre d'alun) peuvent aussi contenir une quantité élevée de sel d'aluminium. Il faudrait que cela soit indiqué.