"Qui d’entre vous connaît l’Italie ?", demande Hitler après avoir longuement toisé les six hommes qui se tiennent devant lui. "Je suis allé deux fois jusqu’à Naples en motocyclette mein Führer", répond timidement le moins gradé du groupe. Cet ingénieur autrichien engagé dans les SS vient d’attirer l’attention d’Hitler. "J’ai à m’entretenir avec vous, capitaine Skorzeny. Les autres officiers peuvent disposer".

C’est de cette manière qu’Otto Skorzeny est casté pour le rôle de sa vie : libérer Mussolini. Une mission des plus périlleuses puisqu’il doit non seulement découvrir l’endroit où est retenu le Duce mais aussi parvenir à le sortir de là sain et sauf.

Après la guerre, il se constitue prisonnier auprès des Américains avant de s'échapper du camp de concentration qui lui servait de prison. Il devient alors une sorte de mythe pour les médias qui s'emparent de son histoire en la romançant parfois. On dit de lui qu’il a repêché un trésor nazi, qu’il a été mis au courant de correspondances secrètes entre le Duce et Churchill, qu’il a voulu enlever Fidel Castro et libérer Rudolf Hess, l'adjoint d'Hitler.

Mais la réalité semble être encore plus incroyable !

© stadnik