Cicéron et Strabon. C'est grâce aux écrits de ces deux auteurs antiques que Francesco D'Andria, archéologue italien, s'est retrouvé sur la piste de ce que ses ancètres appelaient le Plutonium (en référence au dieu romain des Enfers, Pluton): la Porte des Enfers.

C'est au cœur de l'antique cité d'Hiérapolis que l'équipe d'archéologues italiens a découvert cette faille géologique, non loin des ruines du temple d'Apollon. Un phénomène naturel que nos ancêtres ont associé au portail infernal en raison de ses propriétés mortifères: "Au cours des fouilles, plusieurs oiseaux sont morts en essayant de s'approcher de la source de chaleur. Ils ont été tués sur le coup à cause des émanations de dioxyde de carbone" explique D'Andria, dans des propos relayés par le Huffington Post.

Les fouilles italiennes près de l'actuelle Pamukkale sont décidément couvertes de succès. Après avoir donné une seconde vie à la cité antique de Phrygie - classé depuis au patrimoine mondial de l'UNESCO - et découvert une tombe qui pourrait être celle de l'apôtre Philippe, les voilà maintenant en route pour réaliser une reconstitution virtuelle du Plutonium romain. Les autorités turques font en tout cas tout pour leur faciliter la tâche, puisque six grandes stations thermales qui se trouvaient sur le site archéologique ont tout simplement été démantelées pour être reconstruites ailleurs.

Reste à expliquer ce phénomène naturel. Le site internet du magazine VICE a déjà donné sa version, soulignant la présence d'autres failles dans la croûte terrestre du même type: "Des portails aussi nocifs que celui-ci peuvent être trouvés ailleurs sur le globe. Un des plus impressionnants est sans aucun doute celui qui brûle depuis plus de 40 ans au Turkménistan." Les géologues qui l'avaient créé par erreur y avaient mis le feu pour protéger les habitants des émanations toxiques. La flamme du cratère de Darvaza ne s'est jamais éteinte.

Phénomène naturel étrange, feu perpétuel et volatiles frappés d'une mort immédiate à l'approche des lieux. Finalement, l'Enfer, ça doit ressembler à ça. Mieux vaut éviter de s'en approcher. N'est pas Orphée qui veut.