Nicola Formichetti, nouveau directeur artistique de la marque italienne Diesel, a dévoilé il y a quelques jours une nouvelle campagne. Trop audacieuse?

Cette nouvelle publicité met en scène une jeune femme tatouée, nue sous une burqa en jean. La photo est accompagnée d’un slogan : “Je ne suis pas ce que je parais être”. L’objectif est de faire apparaître la diversité des consommateurs dans ses publicité, une stratégie que Diesel a déjà adoptée dans sa campagne précédente, qui mettait en scène des personnes tatouées, aux cheveux de toutes les couleurs. Mais cela ne plaît pas à tout le monde…

Très vite, les commentaires ont fusé sur les réseaux sociaux. Les religieux y voient un blasphème, les féministes la récupération d’un outil de domination en un accessoire de mode. La marque n’est pas la seule à oser repousser les limites de la créativité et à transgresser les règles du bons goût. Toutes réussissent en tout cas le pari de faire parler d’elles. Tour d’horizon de ces publicités sur Essentielle.be