Ce dimanche, c'est la Saint-Valentin, la fête des amoureux. La tradition veut qu'on s'envoie des cartes, des mots doux, que le Valentin offre des fleurs à sa Valentine et que les couples s'échangent des cadeaux. La fête, comme nous la connaissons aujourd'hui, n'a été instituée que récemment mais ses origines sont bien plus lointaines.

Les lupercales, les fêtes de la fécondité

Dans la Rome Antique, on célébrait, tous les 15 février, les Lupercales, fêtes païennes dédiées à Faunus Lupercus, dieu de la fécondité. A la fin des festivités, on organisait un grand banquet au cours duquel les jeunes hommes tiraient au sort une femme avec qui ils passaient la soirée. Ces rencontres menaient parfois à des relations amoureuses et au mariage.

A la fin du Ve siècle, le pape Gélase Ier, voyant d'un mauvais œil ces rites païens, rédigea sa « lettre contre les Lupercales ». En 494, cette pratique fut interdite et le pape décida alors de commémorer Saint Valentin le 14 février. Valentin devint ainsi le saint patron des amoureux.

Au Moyen Age, il était de coutume d'organiser des loteries au cours desquelles les hommes tiraient le nom de leur compagne avec qui ils allaient vivre pendant une semaine. C'est sans doute là une tradition héritée des Lupercales.

L'origine de la Saint-Valentin est aussi à replacer en Grande-Bretagne (XIVe siècle) où l'on fêtait les amoureux le 14 février car, selon la croyance populaire, c'est à cette date que commence la saison des amours chez les oiseaux.

Mais qui est ce Valentin ?

L'Eglise compte de nombreux saints prénommés Valentin. Mais l'un d'eux est davantage associé à l'origine de la fête des amoureux.

Au IIIe siècle, l'empereur païen Claude II le Gothique fit interdire les mariages. Il voulait ménager les hommes pour qu'ils puissent mieux combattre. L'interdiction n'empêcha pas le prêtre Valentin de continuer à marier les couples dans le plus grand secret. Démasqué, celui-ci finit en prison où il redonna la vue à la fille aveugle de son geôlier (selon la légende). Reconnaissante, la fille commença à s'occuper de lui. Avant d'être exécuté, Valentin lui envoya un mot signé « Ton Valentin ». C'est de là que vient la coutume de s'envoyer des mots doux pour la Saint-Valentin. Valentin est décapité, en martyr, vers 270, un 14 février.

Aujourd'hui ?

A l'heure actuelle, beaucoup de ces rites ont été oubliés. La Saint-Valentin est surtout une fête commerciale, profitant essentiellement aux fleuristes, chocolatiers et autres bijoutiers. Certains pays ont cependant instauré ou conservé quelques traditions. Ainsi, au Brésil, on ne fête pas Valentin mais bien le « jour des amoureux » et ce, le 12 juin. Au Japon, il est de coutume que les femmes offrent des chocolats à tous les hommes de leur vie (et ce compris, leurs collègues).

En Chine, on la fête le septième jour du septième mois lunaire. Selon une légende, une fée aurait épousé un agriculteur contre l'avis de sa mère. Cette dernière l'aurait obligée à regagner le ciel la séparant ainsi de son amoureux. Des pies auraient alors créé un pont entre le ciel et la terre pour que le couple puisse se retrouver. La fête occidentale est cependant également célébrée.