Accusé à plusieurs reprises d'agressions sexuelles, Dov Charney est un personnage controversé. Cette fois, il devra quitter la tête de l'entreprise. 

Dans un mois, Dov Charney quittera définitivement son poste de PDG chez American Apparel. C'est le Wall Street Journal qui le rapporte aujourd'hui. Le conseil d'administration de la compagnie a pris cette décision pour « un motif sérieux », suite à une « enquête en cours » pour « faute présumée ». Pas plus de détails, mais on se doute bien que les difficultés économiques de l'entreprise sont loin d'être la seule cause de ce limogeage...

Fondée en 1989, l'enseigne américaine a connu un succès immense, notamment via ses publicités sulfureuses. Accusé à plusieurs reprises de harcèlement et d'agressions sexuelles sur des employées, son fondateur Dov Charney a fait l'objet de sept actions en justice. Outre son comportement « bizarre » au bureau (souvent en sous-vêtements!), c'est lui qui est à l'origine des fameuses publicités identifiables parmi mille autres. Si le sexe fait vendre, elles sont jugées provocatrices, trop souvent explicites et sexualisantes. Dans un premier temps, ces campagnes ont sans doute contribué au succès d'American Apparel, mais les photos de jeunes mannequins (à peine majeures), posant les jambes écartées en petite tenue, sont désormais sanctionnées par les autorités de régulation et les féministes qui les jugent « dégradantes » pour les femmes. Une lourde page se tourne donc dans l'histoire de la marque américaine (même si on doit lui en reconnaître la création). L'enseigne American Apparel prendra-t-elle un nouveau tournant?