Magazine Éléphantine veut tout savoir sur sa Zézette, un livre qui parle en toute simplicité de l’intimité des petites filles.

"Quand les enfants découvrent leur sexualité et en parlent, ils sont souvent rabroués, surtout les petites filles", déclare Natacha de Locht, l’auteur du livre Éléphantine veut tout savoir sur sa zézette.

L’histoire de ce bouquin commence en 2013. Natacha de Locht cherche alors un livre pour enfants expliquant à sa fille comment fonctionne son sexe et comment il est constitué. Elle a beau faire le tour des librairies, elle ne trouve rien. Rien de plus que des livres qui parlent du système reproducteur. Pourtant faire l’amour n’est pas synonyme de faire des bébés. "Le plaisir n’est jamais évoqué dans ces livres. La sexualité est toujours un sujet tabou, surtout pour les filles." Cependant, très vite, l’enfant aura des sensations lorsqu’il touche son sexe. "Si on le voit, on lui dira que ‘c’est sale’. Par cette réponse, il aura une image péjorative de la sexualité. Il va surtout transgresser la sexualité. Un enfant quand il découvre quelque chose qui lui fait plaisir, il le réitérera automatiquement."

Cette phrase "c’est sale" est plus généralement prononcée à l’égard des fillettes. "Dès l’enfance, on dit que les garçons ont un super ‘engin’ mais rien pour les filles. Encore aujourd’hui, dans la pornographie ou dans la publicité, l’homme est dominant." Peu satisfait par cette manière d’évoquer la sexualité, le côté féministe de l’auteur a pris le dessus. Elle se lance dans l’écriture d’un livre qui parle d’intimité et de plaisir chez les petites filles. "J’ai envoyé ce premier jet à une cinquantaine d’éditeurs qui, pour ceux qui m’ont répondu, expliquaient que ‘ceci ne rentre pas dans notre ligne éditoriale. "

Petit à petit les projets liés au plaisir féminin et la mise en avant du clitoris ont fait leur apparition. "Entre-temps, j’ai rencontré l’illustrateur Laurent Carpentier qui dessine surtout des animaux. Je me suis dit qu’avec ces petits êtres, ça passerait mieux." Deuxième round pour l’envoi aux éditeurs qui en 2017 étaient plus ouverts sur le sujet. "Les réponses étaient plus positives, plus encourageantes. Le projet devenait crédible", poursuit Natacha de Locht.

© Les NEZ à NEZ

Malgré ces retours positifs, il n’y a toujours pas un éditeur prêt à se lancer. Le tandem décide alors de s’autoéditer via Les NEZ à NEZ - éditions, un département de l’ASBL Nain Porte Quoi ? dont Laurent Carpentier est président. "On a lancé un crowdfunding pour financer l’impression du livre. Nous avons reçu le soutien de la Fédération Laïque des Centres de planning familial. À partir de ce moment-là, d’autres contributeurs ont suivi. Cela nous a donné une belle visibilité, ça a fait connaître le projet." Le résultat final est là, depuis fin novembre Éléphantine veut tout savoir sur sa zézette est bel et bien devenu une réalité.

Les petites filles, c’est bien, mais qu’en est-il des garçons ? Renardo veut tout savoir sur son zizi est en cours de fabrication. "Ce sera le même genre d’histoire, précise l’auteur. J’aimerais bien en faire un troisième qui parlerait de consentement mutuel." Mais il faudra encore un peu de patience pour celui-là. Ces livres sont des supports pouvant être utilisés aussi bien par les parents que par les professionnels de la petite enfance. Et quand on pose la question de savoir à qui se destine cet ouvrage, Natacha de Locht répond avec humour et franchise : "aux parents, à partir du moment où leurs enfants commencent à se toucher".

Natacha de Locht et Laurent Carpentier, Éléphantine veut tout savoir sur sa zézette, Ed. Les NEZ à NEZ, 14, 50 €. www.lesnezanez.be.