La réponse est logique... pour un concours de cuisine.

Cette question taraude en effet les téléspectateurs. Car entre le moment où les candidats terminent le dressage de leur plat, celui où tout le monde s'installe, le service, les quelques "blabla" avant et entre les différentes dégustations, le temps passe et les mets se refroidissent indéniablement. Philippe Etchebest, Michel Sarran, Hélène Darroze et Jean-François Piège, mangent-ils froid à Top Chef ? Les plats sont-ils réchauffés ? Existe-t-il un miracle pour que les assiettes restent chaudes ? Le GQ a cherché à percer ce mystère auprès d'une bonne source, qui n'a pas voulu que son nom apparaisse.

La réponse est : oui, on ne touche pas aux assiettes une fois qu'elles sont dressées. Donc forcément, les chefs dégustent les mets des candidats froids, ou plutôt tièdes. La personne interrogée par le GQ rappelle que cette règle va de soi, car en réchauffant les plats, "les viandes seraient trop cuites, les sauces trop réduites et la cuisson al dente complètement ratée". Pour M6, il s'agit d'ailleurs d'un "non-débat" car "aucun secret" ne figure derrière cette dégustation. Pas d'inquiétude, le jury ne passe pas un mauvais moment, le goût et les saveurs restent équivalents. Et cette règle s'applique à "tous les concours de cuisine".

Il existe cependant quelques exceptions qui viennent du candidat lui-même. Il peut demander à ce qu'une préparation soit réchauffée s'il est essentiel pour lui qu'elle soit servie très chaude. Par exemple, lors de la dernière émission, les téléspectateurs assidus auront pu remarquer que Guillaume avait besoin d'une sauce au dessus de 60 degrés pour faire fondre la couche constituée d'agar-agar de son plat et dévoiler la surprise derrière.