Les bars de “Axe Throwing” ont le vent en poupe dans toute la Belgique et l’Europe.


Qu’est-ce qu’on fait en couple, entre collègues après le boulot, en teambuilding, entre filles, entre mecs, entre amis ? C’est bien simple, désormais, on ne va plus boire un verre en terrasse ou balancer des boules de bowling, non, on lance des haches. A Bruxelles, cela cartonne, en Belgique cela s’installe et en Europe, la vague venue d’Amérique (du Canada) déferle. “On ouvre d’ailleurs un nouveau Woodcutter à Anvers le mois prochain”, explique Romain Felix qui a lancé dans le centre de Bruxelles en janvier avec Julien Vandenitte le premier bar et centre de lancer de hache, “axe throwing” en anglais. “Et l’on compte en ouvrir 2 à 3 par an en Europe”, continue le jeune Bruxellois. Le lancer de hache est très populaire au Canada et aux Etats-Unis depuis des années. La culture de l’entertainment (comme les Escape Rooms et autres parcours horrifiques) dans ces pays y est pour quelque chose. Un domaine finalement peu développé en Europe mais qui commence à se développer.

Résultat, cela ne désemplit pas : “Ça marche très fort depuis la rentrée surtout du côté des teambuildings en journée.”

Comme chez Tomahawk Axe Throwing qui a lui ouvert à Ixelles rue de Stassart en avril, et qui se targue d'être le plus grand centre d'Europe avec 10 cibles, il semble que la rentrée donne des “envies de hache”” avec une très bonne fréquentation. “On accueille beaucoup de groupes qui reviennent”, constate Marie Ferreux de Tomahawk. Les prix (17€ jusque 24€ la session de 1h) ne semblent pas freiner les curieux.

L’activité est ouverte à tous, “On a tous en tête le cliché du bûcheron au début mais cela ne demande aucune force physique particulière, même si l’on interdit le lancer aux moins de 12 ans pour la sécurité”, explique Marie Ferreux “C’est un mouvement de tout le corps, cela ne se fait pas à la force des bras et l’on voit d’ailleurs des couples étonnés de voir gagner la femme plutôt que l’homme”, témoigne Romain Félix.

Chez Tomahawk Axe Throwing
Chez Tomahawk Axe Throwing © DR

Chez Woodcutter, on a même décidé de faire des tournois les dimanches entre clubs et équipes et d’organiser une League pour challenger les habitués qui viennent de plus en plus nombreux.

Mais cela apporte quoi de lancer une hache sur une cible en fait ?C’est avant tout un moment à partager, c’est très convivial, très drôle et actif, on commence par apprendre avec un maître des haches, à une ou deux mains, avec des haches en bois puis en métal”, raconte d’expérience Marie Ferreux. “Cela change du bar ordinaire, là on se défoule ensemble, et cela apporte une sacrée détente”, avance Romain Felix. Pour lui, il y a aussi le plaisir d’apprendre quelque chose de différent : les “Axeperts” sont là pour donner des techniques, des conseils. “C’est comme les fléchettes, c’est addictif”. Et convivial, les centres proposant un bar avec des bières belges pour Woodcutter, des softs pour Tomahawk (mais la possibilité d’amener sa bière).

© Woodcutter

Julien : "Un vrai défouloir !" A la base, j’étais plutôt sceptique à l’idée d’aller m’exercer au lancer de hache. Quelle étrange expérience… Un rapide briefing de l’équipe sur place sur les consignes de sécurité à respecter nous permet d’aborder l’exercice en toute décontraction. Il ne suffit ensuite que de quelques lancers pour apprivoiser la technique et propulser efficacement sa hache. Pas besoin de force, tout est dans le mouvement et l’impulsion. Aucune crainte à avoir sur les éventuels dangers de la pratique. Si la hache rebondit sur la cible, il est impossible qu’elle revienne vers vous si on respecte la distance de sécurité", raconte Julien après sa première expérience. "C’est important de balayer tous ces doutes. Car une fois qu’on a franchi les barrières psychologiques et évacué les craintes, l’expérience est un véritable défouloir. On comprend alors qu’on peut y aller à fond. Et ce, même si vous n’avez pas besoin de vous déchaîner pour atteindre la cible.”

> Tomahawk Axe Throwing, rue de Stassart, 46 - 1050 Bruxelles

> Woodcutter, rue des Alexiens - 1000 Bruxelles


N'hésitez pas à participer à notre concours réservé aux abonnés pour tenter de remporter un accès pour 4 personnes au Woodcutter !