Invitée sur le plateau du "Supplément" de Canal+, Fleur Pellerin a été incapable de citer une oeuvre du récent Prix Nobel de littérature. Un couac quand on est ministre de la Culture et que le prix a récompensé un... Français.

Fleur Pellerin a ainsi confié ne pas avoir lu le dernier livre de Patrick Modiano. Et elle en explique la raison. "J'avoue sans aucun problème que je n'ai pas le temps de lire depuis deux ans. Je lis beaucoup de notes, beaucoup de textes de loi, des nouvelles, les dépêches AFP mais très peu de littérature".

Et l'équipe de Canal+ enfoncera le clou en raillant un peu plus la ministre. "Il faut vous ménager un peu de temps pour ça, c'est très important. On a un Prix Nobel de littérature, madame la ministre...".

Comble de l'ironie, Fleur Pellerin avait précédemment, via un communiqué à découvrir ci-dessous, félicité Patrick Modiano pour son sacre au Nobel. Et elle semblait alors en connaître davantage sur l'oeuvre de l'écrivain. À moins que le communiqué n'ait tout simplement été rédigé par un de ses attachés...



Le communiqué de Fleur Pellerin

Félicitations de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la  Communication, à Patrick Modiano, Prix Nobel de littérature

Patrick Modiano est Prix Nobel de littérature.

C’est un jour heureux pour la littérature française, une très grande émotion et une immense fierté pour la France et pour l’ensemble de nos concitoyens.

Le Jury du prix Nobel a décidé de distinguer cette année un auteur français dont les romans, traduits en 36 langues, ont bouleversé et passionné des générations de lecteurs à travers le monde.

De La Place de l’Étoile à son dernier roman Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, son œuvre empreinte d’une douce mélancolie s’aventure avec une infinie poésie dans les replis de la mémoire et les méandres du souvenir. Écrivain d’un Paris occupé, des visages oubliés et des enfances retrouvées, il s’empare des destins individuels pour redonner vie à toute une époque.

Prix Goncourt plusieurs fois récompensé pour l’ensemble de son œuvre, il ne manquait que cette ultime consécration à Patrick Modiano qui représente aujourd’hui aux yeux du monde la vitalité et le rayonnement de la littérature française.

Je lui adresse mes plus chaleureuses félicitations.

Paris, le 9 octobre 2014