Le Belge a pris en moyenne 655 photos cette année, mais très peu d’autoportraits.

Huawei l’annonce au regard d’une enquête sur l’utilisation des smartphones par les Belges : l’ère du selfie a pris fin en 2019. Prendre des photos avec son smartphone reste cependant une pratique très populaire, plus encore chez les femmes que chez les hommes.

Cette année, les femmes ont pris en moyenne 891 photos, soit plus du double que les hommes (415 photos). On observe aussi que les femmes prennent des photos tout au long de l’année, avec comme sujet de prédilection la famille et les amis. Les hommes, en revanche, se limitent le plus souvent à immortaliser leurs vacances, avec une passion pour les beaux paysages.

Les Millennials et Gen Z, souvent collés à leurs smartphones, sont également en haut du classement quand il s’agit de prendre des photos avec son téléphone. Les moins de 34 ans ont pris en moyenne 1 426 photos sur smartphone en 2019, soit six fois plus que les plus de 55 ans qui n’en ont pris "que" 237. Le groupe des 35 à 54 ans se situe entre les deux avec 453 photos.

Autre tendance marquante de l’année : les selfies, autrefois si populaires, sont désormais à la dernière place dans la liste des photos les plus fréquemment prises.

Les jeunes semblent avoir échangé leurs selfies pour des photos de vacances avec lesquelles ils alimentent leurs comptes Instagram et partagent leurs expériences. La génération légèrement plus âgée, en revanche, préfère immortaliser les moments passés avec les amis et la famille.

La plupart de ces instantanés sont postés sur les réseaux sociaux. Les Belges préfèrent surtout Instagram. En 2019, plus de deux Belges sur dix (21,3 %) ont publié une photo sur Instagram. Ceci représente une augmentation de 15 % par rapport à 2018 (18,5 %).

Quant au lieu le plus photogénique, Bruxelles reste l’incontournable, taguée 10 089 166 fois depuis le début d’Instagram, ce qui en fait la ville belge la plus populaire en termes de hashtag, devant Bruges et Anvers, pourtant loin derrière, avec, respectivement, 3,8 et 2,8 millions de tags.